Cameroun

Le journaliste Jean-Marie Tchatchouang condamné pour diffamation

Share Button

Jean-Marie Tchatchouang, directeur de publication du journal « Parole », a été condamné vendredi à six mois de prison avec sursis pendant trois ans pour diffamation, lit-on lundi dans Mutations.

Selon le quotidien camerounais, cette peine sanctionne une série d’articles que le journaliste avait publiés, sous pseudonyme, au sujet de la gestion d’Ernest Ngallè, Directeur général de la société camerounaise de tourisme (Socatur). « Les articles portaient atteinte à l’honneur de Ernest Ngallè par voie de presse, à sa vie et à celle de l’entreprise dont il a la charge », a indiqué le tribunal. Jean Marie Tchatchouang devra en outre payer 1 million de Fcfa au titre du préjudice moral. Une somme augmentée d’une amende de 100 000 francs CFA et de 85 200 francs CFA de dépens liquidés. Selon Mutations , un mandat de dépôt a été délivré contre lui à la fin de l’audience et il a été conduit à la prison de Douala, en attendant d’avoir payé l’amende. Son journal a été suspendu par le tribunal pour une durée indéterminée.

Share Button

Comments

comments

populaire

To Top