Afrique

Youssou Ndour; le Paris Dakar doit retourner en Afrique ou perdre son nom

Share Button

Une position courageuse de la part du ministre et ex chanteur Youssou Ndour. Une réponse tardive, mais une réponse quand même, une réplique en principe évidente dans un monde capitaliste dans lequel les responsables Africains ont l’habitude de faire office de béni-oui-oui et potiches.

Le Sénégal s’insurge contre les organisateurs du Paris Dakar. Selon le ministre du Tourisme, Youssou Ndour, la course doit revenir en Afrique ou doit abandonner son nom.

Pour Youssou Ndour, chanteur, ancien candidat à la présidentielle sénégalaise et actuel ministre du Tourisme, le rallye Dakar doit être sénégalais ou ne doit pas être.

La course devrait abandonner son nom

C’est en tout cas ce qu’a affirmé un de ses proches à l’AFP, mercredi 9 janvier.

« Pour Youssou Ndour, il n’est pas question que le rallye continue de garder le nom de Dakar en ne parcourant pas l’Afrique. Ou la course reprend son parcours en Afrique, ou elle abandonne le nom de Dakar, » a ainsi déclaré Charles Fraye, un conseiller en communication du ministre.

Le Paris Dakar en Afrique est trop dangereux

Depuis cinq éditions, le Paris Dakar, de son nom d’origine, a été délocalisé en Amérique du Sud pour des raisons de sécurité, notamment à la suite de l’assassinat, en 2007, de quatre touristes français par des membres d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), en Mauritanie.

Or si cette délocalisation ne pose pas de problème majeur au ministre, c’est le label utilisé par les organisateurs qui agace aujourd’hui Dakar.

« Youssou Ndour ne peut pas accepter que le rallye garde la notoriété de Dakar et ne vienne pas en Afrique. Ils sont libres d’aller où ils veulent mais qu’ils ne gardent pas le nom de Dakar, (qui) utilise des supports (publicitaires) qui rapportent de l’argent, » a ajouté Charles Fraye.

De lourdes pertes pour le Sénégal

Car selon ce dernier, les pertes économiques pour le Sénégal seraient « considérables » depuis cette délocalisation.

Qu’il s’agisse de l’industrie hôtelière ou touristique, Dakar, qui a été durant de nombreuses années l’étape finale de cette course, souffre du manque d’affluence des touristes à cette période de l’année.

Source: jolpress.com

Share Button

Comments

comments

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

populaire

To Top