Trou noir

Sarkozy refuse de rendre la mallette nucléaire

Share Button

« En interne, on sait très bien que Hollande trimbale une fausse malette, juste là pour rassurer. Non, là ça devient urgent. Il est grand temps qu’il remette la main dessus. »

Cela en deviendrait presque une affaire d’état. Ce matin, le journal Le Point rend publique une affaire qui pourrait paraître comique si elle n’était pas inquiétante. En effet, selon l’hebdomadaire, Nicolas Sarkozy, plus de 8 mois après sa passation de pouvoir à François Hollande, rechignerait encore à rendre la fameuse mallette nucléaire. Un couac que tente de résoudre l’Elysée en toute discrétion mais qui pourrait bien se transformer en affaire d’état.

 

Éviter tout clash
D’après les sources du Point, la situation serait partie d’une bonne volonté, celle de préserver le président sortant, comme le confie cette secrétaire qui travaille à l’Elysée : « Quand Nicolas Sarkozy a du quitter l’Elysée, il était furieux d’avoir perdu cette élection. Personne n’a osé lui demander de rendre la mallette après sa défaite. On s’est dit que ce serait peut-être mieux d’attendre un peu que la déception passe pour la lui réclamer. »
Les semaines et les mois passent. A l’état-major des armées, on s’inquiète de l’absence de l’attaché-case malgré les subterfuges employés par l’Elysée pour cacher l’affaire, comme le souligne cet officier supérieur : « On voit que Hollande a quand même gardé en permanence près de lui un aide de camp avec une mallette semblable. Mais en interne, on sait très bien que c’est une fausse, juste là pour rassurer. Non, là ça devient urgent. Il est grand temps qu’il remette la main dessus. »
En off, on essaye d’expliquer la position délicate de Hollande face au refus de Sarkozy de rendre la mallette, comme le confirme ce conseiller à la présidence : « C’est compliqué. Il faut qu’il la récupère mais il n’a pas non plus envie de s’embrouiller avec Sarkozy. Déjà pour des raisons politiques. Et puis on ne sait pas ce que l’autre pourrait faire s’il se sentait poussé dans ses retranchements. »
Toujours sous couvert d’anonymat, ce conseiller de François Hollande décrypte la volonté de l’actuel Président : « Il n’a évidemment pas l’intention de s’en servir mais il aimerait tout de même la récupérer. Un président sans mallette nucléaire, pour l’image, ça fait pas vraiment chef d’état.»
Nicolas Sarkozy injoignable
Joints par la rédaction du Gorafi, plusieurs proches de Nicolas Sarkozy ont confirmé l’affirmation. S’ils concèdent que son attitude peut avoir quelque chose d’immature, ils tentent d’en justifier les causes : « Nicolas a très mal vécu ce revers politique. Il s’est complètement renfermé sur lui-même et dès qu’on lui parle de la mallette, il se mure dans le silence. Personnellement, je sais que quand il voit le numéro de l’Elysée s’afficher sur son portable, il ne prend même plus le temps de répondre. »
Source : Le Gorafi
Share Button

Comments

comments

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

populaire

To Top