Afrique

Le Ben Laden africain créé et tué par la France

Share Button

Plusieurs médias ont annoncé la mort du leader d’Al-Qaïda au Maghreb islamique au Mali,Abou Zeid, par les forces françaises.

Si Paris ne confirme pas, la nouvelle pourrait bien représenter un tournant dans le conflit malien.

Le leader de la branche d’Al-Qaïda au Maghreb islamique, qui a investi le Mali il y a plusieurs mois, aurait été tué par l’armée française lors d’une opération aérienne et terrestre. Si l’information était confirmée, elle signerait l’une des plus grandes victoires de l’armée française sur le terrain.

Une information non confirmée

L’annonce a tout d’abord été annoncée par la chaîne algérienne Ennahar TV, l’information a ensuite été reprise par Le Monde qui a affirmé se baser sur « une source fiable proche des opérations militaires en cours dans le nord du Mali. »

Au lendemain de cette annonce, aucun pays n’a pourtant confirmé la nouvelle.

Selon les deux médias, Abou Zeid aurait été tué par les forces françaises, au cours d’une opération aérienne, complétée par une attaque au sol, dans le massif des Ifoghas, près de la ville d’Aguelhok. Lors de cette opération, plusieurs islamistes auraient été tués et d’autres capturés. C’est un islamiste capturé qui aurait affirmé qu’Abou Zeid figurait parmi les victimes.

La question des otages est soulevée

Abou Zeid est considéré comme un preneur d’otages cruels à l’origine, notamment, de la mort du français Michel Germaneau en 2010. A la tête d’un trésor de guerre évalué à plusieurs dizaines de milliers de dollars de rançons, il régnait sur la ville de Tombouctou durant l’occupation du Nord-Mali par les islamistes, avant l’intervention française.

Aujourd’hui, ils sont nombreux à considérer Abou Zeid comme le Ben Laden africain. Sa mort, si elle était avérée, pourrait bien représenter un des principaux succès de l’armée française au Mali.

L’évènement pourra également soulever la question des otages. AQMI détenait au moins quatre des otages retenus au Sahel – enlevés au Niger en septembre 2010 – et selon de nombreux experts, il exercerait une grande influence sur les autres groupes islamistes, le Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) et Ansar Dine.

 

 

Share Button

Comments

comments

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

populaire

To Top