Monde

Dieudonné Mbala réagit contre Moscovici et Manuel Valls

Share Button

L’humoriste Dieudonné compte porter plainte contre Pierre Moscovici aux motifs qu’il aurait «abusé de son pouvoir» en «faisant pression» sur la salle de spectacle de Montbéliard (Doubs) qui a annulé sa représentation d’avril 2014.

Selon le showman très controversé, le ministre de l’Economie s’est servi de ses relations dans son ancien fief électoral pour «interdire à un citoyen français de travailler sur le territoire».

Le 19 avril prochain, Dieudonné devait monter sur les planches de l’Axone, un grand complexe sportif et culturel du département, pour y jouer son dernier spectacle, «Le Mur». Or, selon l’Est Républicain, la représentation a disparu de la programmation de la salle. Sans détour, l’humoriste accuse Pierre Moscovici d’avoir mis son grain de sel après l’avoir ouvertement critiqué en juillet. Selon le patron de Bercy, «son humour est contraire aux valeurs de la République». A l’époque, Pierre Moscovici avait également exprimé ses réticences à voir se produire l’artiste dans sa région. Mais «je parlais en temps que citoyen. J’ai fait connaître mon point de vue. Si la nouvelle est confirmée, le groupe Vega a pris la décision qu’il estimait utile et fondée. Je la saluerai», confie le ministre à l’Est Républicain se défend-t-il ce vendredi.

dieudo

«J’attends d’avoir un écrit, quelque chose de légal m’annonçant l’annulation ou la déprogrammation du spectacle. Mais je ne l’aurai pas puisque ce n’est pas légal!» accuse de son côté Dieudonné. La salle de spectacle appartenant à l’agglomération dont le ministre de l’Economie est l’ancien président, l’humoriste met en cause son influence sur les élus locaux pour annuler son spectacle. «Il faut laisser cette personne dans sa dérive», tranche Pierre Moscovici. Jacques Hélias, maire PS de Montbéliard, préfère ne pas commenter, craignant peut-être les mêmes déconvenues que dans d’autres villes. Jusqu’ici, toutes les communes qui ont récemment essayé d’annuler les spectacles du provocateur ont, soit dû reculer, soit ont perdu en justice (Perpignan en juin, en référé), soit ont été condamnées (La Rochelle à 40 000 €), selon l’Est Républicain.

Voir la vidéo de la reponse de Dieudonné à Moscovici et Valls

Share Button

Comments

comments

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

populaire

To Top