Culture

Martha crève l’écran et propose un autre regard sur « Black » (entretien)

Share Button

Sacrée meilleure actrice au Festival du film « Black Nights » qui se déroulait à Tallinn, en Estonie. Martha s’est livrée à Brukmer Magazine.

A 20 ans, son aventure au cinéma a débuté à son insu il y a 9 ans quand elle décide de lire le livre ‘Black‘ et ‘Back’ de Dirk Bracke. Un livre qui conduira en 2015 les jeunes réalisateurs Adil El Arbi et Bilall Fallah à une adaptation cinématographique dans laquelle Martha décrochera le rôle principal.

« Black » ! L’Objet de toutes les polémiques et critiques de tout bord, notamment sur le traitement mitigé de l’image des jeunes communautés noires et arabes de Bruxelles. La sociologue Sarah Demart de l’université de Leuven et L’éducatrice Mireille Tsheusi de BA YA YA, dans une carte blanche adressée à la presse, parlaient de « d’un cocktail de racisme post-colonial ».

D’autres au contraire relèvent la qualité hollywoodienne de la réalisation, ou l’intelligence du casting. Martha elle ne s’est pas faite prier pour déchirer les écrans. Le film à peine sorti, elle vient d’être sacrée meilleure actrice au Festival du film « Black Nights » qui se déroulait à Tallinn, en Estonie.

Que faisait Martha dans sa vie avant « Black »?

J’étudie en gestion de la communication, je suis quelqu’un de très dispersée, donc j’ai toujours besoin d’avoir un plan B dans ma tête pour pouvoir retomber sur mes pattes au cas ou… A part celà, Je faisais du Slam et je suis chanteuse du groupe SOUL’ART

Après ce succès, Martha va t-elle toujours en cours?

(rire) Il y a mes parents qui risquent de lire l’interview, donc oui j’y vais, et je devrais y aller plus

Les parents de Martha ont-ils regardé le film?

Oui et je suis toujours en vie. Avec ma mère j’étais dans la même salle de cinéma, mais pas près d’elle et mon père il l’a regardé sans moi. Ils étaient choqués ! Mais je pensais que ça allait être pire car moi même j’ai créé un stéréotype de mes propres parents. Je me disais que c’est finit pour moi. L’histoire les a choqué, mais ils étaient fiers !

Quid des scènes sexuelles?

Avec ma mère c’est un peu plus facile, mais mon père n’est pas rentré dans le détail sans trop d’émotions, il m’a dit qu’il est fier de moi même si je ne pense pas qu’ils iront le revoir.

Que pense Martha des deux réalisateurs Adil El Arbi et Bilall Fallah

Ils sont forts, c’est chouette de travailler avec eux parcequ’ils sont deux, deux cerveaux avec la même vision, ils sont ouverts, ils expliquent chacun avec leurs mots et ils donnent une marge de liberté aux acteurs.

Le groupe Soul' Art, sorte de résurrection des Fugees

Le groupe Soul’ Art, sorte de résurrection des Fugees

Quels sont les rapports de Martha avec Abou Bakar (Marouane son amoureux dans le film)?

C’est un très bon ami désormais. Il m’a beaucoup aidé, car j’aime bien travailler sur un script contrairement à lui qui sait improviser et là dessus il a su m’aider.

Martha a t-elle déjà vécue une histoire amoureuse avec un arabe?

Non jamais

Pourrait-elle et quelle réaction attendue de ses parents?

Moi oui si les sentiments s’y prêtent, mais pour mes parents c’est autre chose (rires)

Martha comprend-elle toutes les polémiques qui tournent autour du film?

Oui, c’est sensible ! Sauf que les interprétations sont malheureuses. J’ai entendu dire que notre film renforcerait l’image négative des noirs, mais le film ne me représente pas. N’oublions pas qu’il est inspiré d’un livre et d’une histoire vraie et je trouve important qu’on montre une telle histoire au lieu de tenter de la cacher pour soi disant que cela n’a rien avoir avec nos réalités. Ce qui m’a vraiment attiré dans le film, c’est l’histoire de la jeune fille de 15 ans ; mais personne n’a vu ça. Et les gens ne se rendent pas compte que les scènes de violence le sont encore plus dans le livre et pire dans la réalité de l’histoire.

La vision large de Martha

Ce que je ressens c’est que cela nous uni bien au contraire et en prenant le grand plan, on a tous travaillé ensemble. Deux réalisateurs arabes, des acteurs de tout bord, congolais, Belges… Nous avons fait un très grand pas dans le cinéma. Après si les gens veulent voir le mal ils le verront.

Que choisirait Martha entre le cinéma et la musique?

Je ne peux pas choisir

Que souhaiter à Martha?

La paix intérieure!

Share Button

Comments

comments

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

populaire

To Top