fefe tuluku Mizaki
politique

La diaspora congolaise se mobilise contre l’expulsion de la journaliste Fefe Tuluku Mizaki

Share Button

Expulsion prévue le 21 juillet, une pétition est ouverte.

La journaliste congolaise Fefe Tuluku Mizaki est maintenue en détention au centre fermé de Brugge en attendant son rapatriement prévu dans deux jours sur ordre du ministrère de l’intérieur.

Pour cause, Féfé se trouve en situation administrative irrégulière en Belgique et aurait épuisé ses voix de recours. La diaspora Congolaise de Belgique par l’entremise du MRAX (Mouvement contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Xénophobie) dénonce une politique migratoire dangereuse menée par le gouvernement fédéral et son secrétaire d’Etat en charge de l’asile et de l’immigration Théo Francken. Selon eux, le rapatriement de Fefe Tuluku est une signature de son arrêt de mort, car celle çi aurait dans l’exercice de son métier, vivement critiqué le régime de Kabila.

 

« La diaspora congolaise de Belgique ne comprend pas que la Belgique expulse vers la RD Congo une femme et en plus une journaliste qui s’est déjà exprimée à plusieurs reprises contre le régime en place en Rd Congo alors que la Belgique, l’Union européenne, les USA, les Nations Unies et la Communauté internationale dénoncent et condamnent les multiples violations massives des droits de l’homme, qui se commettent de  plus en plus en RD Congo où le pouvoir en place ne tolère plus aucune critique, en cette période de crise grave démocratique et institutionnelle. La Belgique expose sa vie à un danger certain ».

Explique le Mrax dans un communiqué.

« On ne comprend pas non plus que la Belgique augmente les expulsions des congolais vers ce même pays où la situation est très tendue actuellement. Il ne passe une semaine sans que nous ne soyons alertés par une décision d’expulser des ressortissants de la Rd Congo, des femmes, des enfants, des personnes âgées, des malades, des jeunes, etc. Nous citons ici d’autres militants actuellement en centres fermés en attente d’être expulsés vers la RD Congo: Monsieur Riser Kamanga Kabala, un  militant congolais de l’opposition très actif au sein de la diaspora, ainsi que Madame Clarisse Mbongo Iseka, Madame Kabwe José, ​ et Mbanzulu Nseko Josephine​. »

Une pétition a été ouverte ICI

 

Share Button

Comments

comments

La diaspora congolaise se mobilise contre l’expulsion de la journaliste Fefe Tuluku Mizaki
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

populaire

To Top