immigration efficace canada
Société

Immigrer vers le Canada, est-ce vraiment LA solution ? Eclairage d’un spécialiste

Share Button

Surnommé « monsieur visa », ce consultant, consacre son temps à résoudre les cas aussi divers que complexes de volontaires africains et européens à l’immigration vers le Canada.

Henri Tchagang Nziemi est fondateur de l’entreprise canadienne « Immigration Efficace Canada Inc ». consultant agréé en immigration, enseignant et membre du conseil de réglementation des consultants en immigration du Canada. Diplômé en droit de l’université de Laval de Quebec au Canada, il est également titulaire d’une attestation d’étude collégiale en consultant en immigration depuis 2010.

« monsieur visa », comme le surnomme son entourage, consacre son temps à résoudre les cas aussi divers que complexes de volontaires africains et européens à l’immigration vers le Canada.

Le Canada était reconnu pour son excellente qualité de vie et son taux de chômage proche de zéro. Depuis quelques années, le plus européen des pays d’Amérique impressionne par la qualité remarquable de son système de gestion des flux migratoires. Une politique d’accueil objective d’étrangers répartis sur toute l’étendue du territoire, en fonction des besoins locaux et en totale adéquation avec toutes les normes internationales des droits humains.

Victime de son succès, le pays s’est vu assaillir par des demandes venant tant d’Europe que d’Afrique. Afin d’éviter d’éventuels abus et de prévenir les trafics en tous genres, le gouvernement Canadien a opté pour une réglementation, donc une limitation de l’accès à la profession de consultant en immigration. Nous sommes allés à la rencontre d’un de ces experts certifié afin de mieux cerner les enjeux pour ces candidats à l’immigration.

En quoi immigrer au Canada est-il vraiment intéressant pour les jeunes ?

Il existe une immigration temporaire et une immigration définitive. Pour les étudiants en particulier, il est bien plus intéressant de venir au Canada que d’aller ailleurs dans le monde, car au Canada, en fonction de la façon dont le dossier a été monté, des options choisies et de la durée des études, on peut immigrer tout en sachant clairement qu’on y restera définitivement. Un mécanisme a été mis en place par le gouvernement pour permettre aux étudiants étrangers de rester définitivement sur le territoire canadien, épargnant aux jeunes de s’adonner à des pratiques regrettables comme procréer pour les papiers ou épouser de vieilles dames blanches, comme c’est souvent le cas en Europe et aux USA.
C’est une réalité, car même aux USA, la difficulté est la même après les études, il faut pouvoir trouver un employeur qui va accepter de vous prendre en charge et faciliter votre changement de statut. Au Canada, après les études, les étudiants peuvent obtenir une résidence permanente dans la plupart des cas. Pendant les études au Canada, les jobs sont abondants, il y a des bourses d’étudiants prévues même pour des étrangers…

Quelles sont les possibilités en matière d’asile ?

Pour parler d’asile, lorsqu’un touriste va au Canada et s’aperçoit qu’il a des problèmes dans son pays d’origine, il demande l’asile et le gouvernement prend toutes les dispositions, respecte toutes les conventions internationales à la lettre et sans hypocrisie ni duplicité comme c’est le cas dans certains pays européens. Le pays est très respectueux des minorités. Au Canada, on n’interpelle jamais personne sur la voie publique pour lui demander ses papiers par exemple. Sur place, les salaires sont très intéressants. Européens et Africains accourent vers le Canada. Une majorité de mes demandeurs sont certes africains, mais il y a aussi beaucoup de Français, Belges, Allemands. C’est une terre d’accueil, l’indice du bonheur y est très élevé, tout le monde le sait.

Pour le cas de l’Afrique, on pourrait vous accuser d’organiser une Fuite des cerveaux…

Parler de fuite des cerveaux suppose qu’on est en présence de cerveaux occupés à travailler. Dans le cas de la plupart des pays africains, les cerveaux sont nombreux, sous-utilisés ou pas du tout utilisés. Le souhait bien sûr est que tous les Africains restent en Afrique pour travailler. Mais la réalité est autre et l’Occident, le Canada s’avèrent être une voie objective pour se réaliser, régler les problèmes de leurs familles et s’accomplir. Dites-moi dans quel domaine en Afrique on est en manque de main d’œuvre ? Quel est le taux de chômage des jeunes ? Combien de jeunes sortis de l’Université trouvent un travail chaque année ? Restons cohérents et ne parlons pas de fuite de cerveaux quand il n’y a pas de travail à leur proposer.

Contact : www.immigration-efficace.com

Share Button

Comments

comments

Immigrer vers le Canada, est-ce vraiment LA solution ? Eclairage d’un spécialiste
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

populaire

To Top