Femmes

Campagne de sensibilisation contre les mutilations génitales féminines au Cameroun

Share Button

Le gouvernement camerounais a lancé une campagne nationale de sensibilisation contre les mutilations génitales féminines, a annoncé jeudi le ministère camerounais de la Promotion de la Femme et de la Famille (MINPROFF).

La campagne en cours vise à éradiquer ces pratiques « anachroniques » à la suite des récriminations persistantes des victimes, des associations de droits de l’Homme et des populations vis-à-vis des excisions.

L’excision est assez répandue au Cameroun y compris dans les grandes métropoles de Douala et de Yaoundé, alors qu’il est admis qu’elle est à l’origine de la propagation des maladies telles que le VIH Sida et le tétanos, ainsi que nombreux cas de décès.

Les régions les plus touchées sont les provinces du nord et de l’extrême nord, majoritairement musulmane et animiste, ainsi que les provinces sud-ouest et est.

« Au Cameroun, la pratique des mutilations génitales féminines se retrouve dans plusieurs communautés, ayant des cultures et des religions différentes, bien qu’aucune prescription religieuse ne leur soit favorable », a déclaré le ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, Suzanne Bomback.

« Quelle que soit la raison évoquée : aspect intégré de l’hygiène sexuelle de la femme, legs culturel ancestral, désir du contrôle de la sexualité féminine, les mutilations féminines sont un phénomène inacceptable », a-t-elle martelé.

A ce sujet, les responsables du MINPROFF ont indiqué que, quelques jours après le lancement de la campagne de sensibilisation, une soixantaine d’exciseuses ont pris l’engagement de mettre fin à ces pratiques « anachroniques » en remettant volontairement « leurs couteaux qui ont traversé tant de générations ».

Sur la base du principe d’égalité des sexes consacrée par la Loi fondamentale, le gouvernement met en garde les auteurs des mutilations génitales, qu’ils sont exposés à des peines pécuniaires et d’emprisonnement.

 

par Nel Nziemi Tsopo

Share Button

Comments

comments

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

populaire

To Top