Belgique

BADI, LE NOUVEAU PHÉNOMÈNE AFRO-BELGE

Share Button

Rencontre avec Badi qui présente son nouvel EP Na Lingi Yo. Il sera en concert au Botanique à Bruxelles ce samedi 14 novembre dès 20 heures

BADI 2

Derrière ses lunettes, il donne l’impression d’être le petit timide, l’enfant sage du fond de classe. Pourtant, timide, oui il l’était. Mais à l’école il se faisait remarquer par son caractère rebelle et indiscipliné plutôt que par ses bonnes notes. Quelques années plus tard, Badi se présente à sa Belgique adoptive et à ses racines Kinshasa sous la tunique d’artiste… Na lingi yo, Lettre à ma femme, 243 en duo avec Youssoupha, le Belgicain. Bref ! Pour ce nouvel EP et en attendant la sortie de l’album en mars 2016, le chanteur a véritablement mis les petits plats dans les grands.  Entretien avec Badi, le nouveau phénomène musical Afro-belge.

INTERVIEW

On en entend de plus en plus parler dans les médias ces dernières semaines. En quelques mots, qui est Badi ?

BADI c’est Badibanga Ndeka rappeur et père de 3 enfants

Comment définiriez-vous votre univers musical ?

Mon univers c’est de la musique afro-européenne

Timide, dissipé, indispliné, vous sortez pourtant aujourd’hui un premier album plus que prometteur. Est-ce à dire que ne peuvent réussir dans la musique que les plus rebelles ?

Non je ne pense pas que j’étais si rebelle que ça, juste un jeune cherchant ses limites, pour réussir dans la musique il faut de la patience, de la passion et de la persévérance.

Vous êtes véritablement le nouveau phénomène dans le paysage afro musical belge. Cela vous gêne-t-il d’être ainsi mis dans la case « Afro » ?

Ce qui me gêne n’est pas la case AFRO mais le fait que l’on veuille me mettre dans  une case. Le terme phénomène aussi me gêne car un phénomène ça ne dure qu’un temps, et j’espère être là pour longtemps .

Na lingi yo. Au-delà de l’amour d’un homme à sa femme, vous louez le métissage dans cette chanson. N’est-ce pas un peu trop « bisounours » dans les textes ?

En tant que père d’enfants métisses je préfère être « Bisounours «  que « Grand Méchant Loup »

BADI 3

Le Belgicain. C’est ainsi que vous surnomment vos oncles. Quelle image voulez-vous renvoyer ? Celle d’un Belge Noir, un Afropéen, ou un Africain en Belgique ?

Celle d’un Belgicain : 100% Belge, 100% Congolais

En avant citoyens, en avant citoyennes, un avenir radieux se dresse à l’horizon

« Mon père était soldat, ma mère une guerrière ». Que dire de cette mère…

Ma mère c’est elle qui a fait tenir la famille avec son boulot de femme de ménage, c’est ma meilleure amie

Et du père soldat, qu’a gardé l’enfant devenu homme aujourd’hui ?

La discipline, l’amour de la lecture et de ses enfants.

BADI 1

Vous étiez en tournée au Canada. Pourquoi avoir choisi le Canada avant la Belgique pour faire découvrir votre nouvel album ?

Je n’ai pas choisi, j’ai été invité au Canada. Effectivement, on a eu l’occasion de présenter le projet d’abord à l’étranger mais c’est juste le fruit du hasard.

Concert ce samedi 14 novembre dès 20h au Botanique. Sera-ce votre 1er grand rendez-vous en Belgique ? Et la suite de vos projets ?

En effet. Le Botanique ça va être une grande fête. C’est à la maison, c’est encore mieux. Pour la suite, je vais continuer à faire la promotion de mon ep « Matonge » et je travaille sur l’album.

==>> www.facebook.com/iambadi

==>> Badi ft Freddy Massamba : Belgicain

==>> Badi : lettre à ma femme

==>> Badi ft Youssoupha : 243

 

Share Button

Comments

comments

4 Comments

4 Comments

  1. Pingback: Les afro-descendants honorent Lumumba à Bruxelles (images) | Brukmer

  2. Pingback: Le retour d’Akela, dans un rap d’amour | Brukmer

  3. Pingback: Le rappeur Badi nominé aux octaves de la musique | Brukmer

  4. Pingback: Badi et Boddhi Satva ont réussi leur intégration | Brukmer

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

populaire

To Top