Interviews

Petit Pays face à brukmer – Part I

Share Button

Petit pays se lâche et répond à brukmer, dans un entretien de 2h de temps. Il éclaircit les Camerounais sur le « pourquoi » des multiples « comment », de 87 à nos jours. Raconte et justifie ses « coups de folie », tape sur tout ! tout le monde y passe. Rabbi (le Maître) déshabille samy diko et nous révèle l’impensable. voici Pétit pays, TOM1. Il nous a tout dit !

Petit pays, turbo d’afrique, c’est un honneur pour brukmer de vous rencontrer. vous avez fait rêver le Cameroun et l’Afrique avec. Première question, comment allez vous ?

Petit pays Merci ça va bien, si je suis là ce que tout va bien

Tout commence en 87 avec le titre « ancien parigo » comment les choses sont-elles arrivées ?

Petit pays T out n’a pas été facile car quand je partais du Cameroun c’était pour faire des études et jouer au football. arrivé en France en 85, les choses ne se passent pas bien avec ma famille qui n’avait pas cru en moi. Il ya eu pas mal de déboires, après j’ai été rapatrié. Je suis revenu 1 an après, et en 87 j’ai sorti mon premier album qui a marché au Cameroun et dans la communauté camerounaise en Europe. c’est comme ça que tout a commencé, jusque aujourd’hui où j’ai plus de 25 – 30 albums et plusieurs disques d’or.

Petit pays, vous tout seul, vous avez révolutionné le makossa dans son fond et sa danse. Mais techniquement, avez vous étudié la musique ?

Petit pays j ’ai étudié la musique dans le tas, je ne suis pas allé à l’école comme certains, mais j’ai approché des grands musiciens camerounais qui connaissent la musique. ça m’a donné beaucoup d’expérience, beaucoup de tactique ; ce qui fait que je me suis forgé avec cela et je me suis donné un sens de musicien, artiste, auteur compositeur. tout ceci m’a également permis de croire en moi et m’a donné une personnalité. ce qui fait qu’aujourd’hui, je suis comme quelqu’un qui a fait de grandes études de musique. Donc je suis capable de parler musique avec un intellectuel de la musique sans l’avoir connu dans le sens académique.

Vous changez carrément le ton du makossa, vous imposez un nouveau tempo que tout le monde suit. finalement, tous les artistes vous copient littéralement. Bien évidemment vous en formez beaucoup d’entre eux. La question que tout le monde se pose, est de savoir pour quoi tous les talents que vous avez fait découvrir sont tous partis.

Petit pays Par ce que le Cameroun est comme ça ! le Cameroun est bien né, mais nous avons eu une malchance dans notre parcours. quand je vois aujourd’hui les camerounais nombreux exilés à travers le monde comme j’ai vu aux USA d’où je viens, ça me fait mal ! ça me fait honte ! l’homme camerounais n’est pas fait pour rester à l’extérieur. quand il est à l’extérieur ce que ça ne va pas au pays.

Je vis la bas au Cameroun, il y a des problèmes énormes jour et nuit. tout cela part d’une ingratitude que nous subissons. Ce n’est pas que sur le plan de la musique. même sur le plan sportif. Je connais beaucoup d’anciennes gloires du foot qui ont aidé certains joueurs à avoir leurs premiers contrats, mais ces joueurs aujourd’hui n’en parlent même pas. Je parle par exemple d’un Monsieur comme Bell Antoine qui a contribué à pas mal de succès pour des joueurs. Aujourd’hui aucun joueur ne reconnaît cela et n’est capable de le dire haut et fort.

Cette ingratitude est comme ça chez nous. avec un pays qui fonctionne mal. Une indiscipline financière, un désordre total, l’avenir est flou pour les jeunes. Le Cameroun est comme un meuble qui bouge ! il est donc prêt à tomber à tout moment. ce n’est pas un pays structuré. il n’y avait pas d’école de musique. Je me suis demandé pourquoi d’autres pays africains sont bien structurés ? ont des groupes et des orchestres et pourquoi pas nous ? à l’époque il y avait les black styles, mais il n’yavait pas de leaders, tout le monde l’était. kangue émile, nkoti françois, toto guillaume. je me suis dis pour quoi pas donner la chance à d’autres jeunes, leur donner l’envie de chanter. j’ai créé les sans visas.

Aujourd’hui si on voit des jeunes musiciens tenir une guitar bass ou une batterie au Cameroun c’est grâce à moi.

oui petit pays, cela n’explique pas pourquoi il partent quand vous les formé. Est ce vous qui leur permettez de prendre l’envol ou alors ce sont eux qui partent ?

Petit pays Comment peut-on mettre un enfant au monde et vouloir le tuer ? ça n’a pas de sens ! les gens même qui pensent comme ça ne sont pas sincères en vers eux même. si j’étais égoïste, je n’aurais pas monté un groupe puisque je savais qu’a travers ce groupe, veut ou pas, il y aurait des jeunes qui vont évoluer et qui seront talentueux donc populaires ! je n’ai jamais eu peur de cela moi.

C’est des jeunes qui, quand ils viennent chez moi, c’est pour puiser quelque chose de moi. seulement, quand ils l’ont, pour beaucoup il s’en vont sans dire aurevoir ou sans même me reconnaître. maintenant, vous les hommes du média ,vous les jeunes frères qui savez ces choses là, vous devez vous même leur dire stop ! mais quand vous les recevez comme des artistes confirmés qui ont un parcours clair, vous ne les aidez pas. quand vous écrivez, dites le clairement même si eux ils vous en empêchent.

Moi j’ai toujours aidé, car moi aussi on m’a aidé. j’ai monté un groupe, ça m’a coûté de l’argent ! j’ai plus de 800 passports à la maison. Les habiller, leur apprendre à chanter devant un micro, les former, c’est pas facile. En majorité ce sont des jeunes qui n’avaient pas d’options dans leurs vies, ils n’avaient rien, les parents n’avaient rien. ils sont venus vers moi et j’ai pensé à eux, j’ai eu pitié, j’ai formé le groupe, j’ai abandonné une famille en Europe. ma femme blanche maria, pour qui je chante, que j’ai quitté pour aller au pays, j’ai acheté le matériel, les appareils, je suis allé leurs apprendre la chanson, et aujourd’hui c’est moi qui suis perçu comme celui qui est contre les jeunes ou qui ne supporte pas leurs succès, non !

Dans l’album « janéa », vous dénoncez implicitement ou explicitement le régime en place, vous êtes censuré et mal vu par le politique. Vous revenez quelques temps après, et vous posez nu ! est ce un coup de folie ? ou une stratégie de marketing ?

Petit pays Dans chaque métier, il faut marquer son époque. Le fait de poser nu était pour moi une façon de rentrer dans l’histoire et montrer aussi que quelque part, au cameroun on est nu ! en ce qui concerne « janéa », je ne me suis pas attaqué à une personne particulière ; j’ai juste essayé de rappeler aux gens que tout le monde meurt, y compris les chef d’états. Je ne suis ni contre, ni pour un régime, je dis des choses sincères que tout le monde peut constater.

A cette époque, vous êtes adulé, vous faites office de rebel national, vous avez de l’emprise sur le publique, le public devient fou lors de vos concerts. Est ce que vous ne vous dites pas que vous devriez redevenir comme avant, n’êtes vous pas devenu trop doux ? vous caressez les choses dans le sens du poil ?

Petit pays Je pensais que les camerounais allaient suivre. Le peuple a aimé et apprécié mais quand j’entends des gens dire que je suis là pour fermer les jeunes et les empêcher d’évoluer, je me suis « dis laissons tomber » car vous savez, dans chaque chose peut naître un découragement, et comme je ne suis pas le genre de personne qui s’accroche sur la faiblesse, ou sur les gens qui pensent que sans eux, je ne pourrai pas résister. Il ya beaucoup de pays d’Afrique dans lesquels je ne suis pas allé depuis longtemps, comme la côte d’ivoire, où ça fait 10 ans je n’y sui pas allé, pourtant j’avais beaucoup de succès.

pourquoi

Petit pays Par ce que j’ai constaté qu’il y avait des choses qui ne me plaisaient pas, pour l’instant je n’ y vais plus , mais j’irai peut être un jour. et comme vous voyez, je suis resté le même, l’homme n’a pas changé. ce n’est pas que l’homme est devenu incapable de soulever des foules, non ! je reste le mémé ! d’autres peuvent plaire aussi, mais moi je pense que mon époque a marqué et les gens devraient reconnaître ça. ça m’embête un peu, mais je me dis, si il y a mieux que moi , je vais m’aligner. Et comme vous voyez, pour l’instant il n’ya pas mieux que moi au Cameroun, Et c’est pas pour 10 ans. vous savez dans chaque pays pour chaque domaine, il ya un « phénomène ». Au Cameroun il ya eut roger milla, et des roger milla il y en aura plus facilement.

vous êtes l’artiste Camerounais qui a fait le plus de ventes au Cameroun, « policy », près de 50.000 album vendus. Petit pays, êtes-vous riche ?

Petit pays Riche ? non ! mais oui ! par ce que j’ai l’amour des gens qui m’aiment, quand je passe partout, il ya des gens qui me parlent, qui m’approchent, qui me disent tout ce que mes chansons ont pu leurs apporter dans leur vie..et ça me réconforte, c’est pour ça que je reste un peu dans ce métier en évitant de partir un peu plus loin, par ce que je me dis, je m’engage même pour qui ? je fais même ça pour qui ? autant mieux rester chez moi a côté de ma mère et voire ce que je peux lui apporter.

il ya une semaine et demi, brukmer a eut un entretien avec moni bilé qui s’est plaint des artistes qui construisent leurs studios d’enregistrement chez eux, fabriquent n’importe quoi et le mettent sur le marché sans censure. vous sentez-vous visé ?

Petit pays Non ! mais je pense que le frère Moni Bilé n’a pas raison de le dire

Il n’a pas parlé de vous, mais est ce que vous vous sentez concerné ?

Petit pays Ce n’est pas la raison pour que le makossa n’ait pas sa place comme à l’époque. C’est un problème d’esprit et de mentalité. Eux ils ont eu du succès, mais ils ont mis quelle base, pour que le makossa puisse rester ? est ce qu’ils ont exporté le makossa ? ils allaient pour frimer, draguer les nana. Ils n’ont pas travaillé le fond de la musique pour que ça puisse rester, comme les franco ont fait, les rochero ont fait. Ils faisaient la musique pour frimer ! ils ne prenaient pas ça au serieux. La preuve , quand les temps ont changés, ils n’ont pas pu résister.

Partout il y a des plantons, même dans une banques , il ya des plantons qui montrent leur badges au quartier pour dire qu’ils travaillent à la banque, mais c’est sur leurs fiches de paie, qu’on sait qu’ils sont plantons. Dans chaque métier, il y a des parasites mais ce n’est pas ces parasites qui peuvent changer quelque chose au Cameroun.

Eux ils auraient dû travailler, ils n’ont pas fait les choses pour tout le monde, il n’ont pensé qu’a eux, et a personne d’autre ; ils n’ont pas pensé a l’avenir, ils n’ont pas placé des pions. Ils ont été égoïstes .C’est le cas de Roger Milla, qui n’a pas placé les pions, il n’a pas aidé les jeunes camerounais à percer dans le foot comme l’ont fait les boli, weah, drogba et autres. Les Milla ne l’ont pas fait. le Cameroun serait un grand pays aujourd’hui, mais nos joueurs camerounais, n’aident pas leurs frères, c’est domage, car on est méchant chez nous, c’est le cas de Milla et autre !!

Le message passe très bien

Petit pays oui !oui ! moi je n’ai peur de personne. Je le dis ouvertement, je suis face aux médias ! il suffit d’un coup de fil dans le monde pour aider nos jeunes joueurs un peu partout, mais ils ne le font pas par ce qu’ils sont égoïstes ! ils veulent qu’on ne parle que d’eux ! et cet esprit fou le pays à mal, alors qu’on a un potentiel énorme. mais les gars sont Méchants ! c’est moi qui le dis ! c’est moi petit pays qui le dis !

turbo ! si je vous dis, Samy diko ! qu’est ce que vous me répondriez ?

Petit pays c’est un bébé, que j’ai élevé, à qui j’ai appris, j’ai transmis des connaissances, mais bon.. il est parti incomplet ! il n’est pas à même de résister pour longtemps. c’est comme un téléphone qui n’est pas assez chargé. cependant il a quelque chose qu’on peu beaucoup plus exploiter. Mais aujourd’hui est ce qu’il est encore disponible à écouter et a travailler comme à l’époque ? non ! car aujourd’hui il sait s’habiller, il sais qu’il faut payer un loyer, il faut vivre, il faut l’argent, payer un cadeau a ses copines, alors qu’a l’epoque c’était à la maison, manger boire, et travailler. Aujourd’hui ça doit être très difficile pour lui de bien travailler.

Parlant de samy, il ya quelques jours nous l’avons rencontré, et à la question de savoir qu’est ce qu’il en est du maître, il a répondu, « je ne suis pas content du maître » pourquoi à votre avis ?

Lire la suite

Share Button

Comments

comments

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

populaire

To Top