Interviews

Petit Pays face à brukmer – part II

Share Button

Le turbo d’Afrique continu son massacre verbal et passe à tabac Manu Dibango, Koffi Olomidé… IL en dit plus sur sa personne. Voici Petit pays, TOME II

Parlant de samy Diko, il y a quelques jours nous l’avons rencontré, et à la question de savoir qu’est ce qu’il en est du maître, il a répondu, « je ne suis pas content du maître » pourquoi à votre avis ?

Petit pays moi je n’ai rien à dire ! quelles raisons il a donné ? par rapport à quoi ? il faut être clair, c’est les médias. qu’est ce qu’il me reproche ? vous savez, on ne peut pas tuer quelqu’un et aller à son deuil , voir le corps couché.

Vous voyez tous ces jeunes qui sont partis de chez moi, je ne les ai pas connu comme des jeunes qui faisaient de la musique comme eyango a fait avec le petit kingué (jacky) et Longué, qui étaient déjà dans la musique, dans les cabarets et notons le, tous ! voulaient entrer dans les sans visas. Ils venaient frapper à ma porte mais il y’ avait un cercle, les zibi de yaoundé, janot hinz, les Bojongo qui bloquaient par ce qu’il fallait protéger les samy diko , mussillo joseph et autres.

Tout cela j’ai su après, quand les petit Longué et kingué m’ont approché. Or ces gars étaient déjà des chanteurs moyens qui pouvaient faire la force des sans visas. Les sans visas n’ont jamais eut des chanteurs évolués, si non on serait très avancé. Ils ne m’ont rien apporté, ils ne m’ont que absorbé ! c’est pour ça que vous voyez, j’ai fais parfois des disques très moyens au niveau du son, j’y est laissé mes plumes car il fallait les aider. Parfois les gens ont critiqué. c’est par ce que j’enregistrais avec eux, mais il fallait le faire. Il n’y avait pas les moyens de tous les emmener en Europe. On travaillait dans des conditions difficiles, des mauvais sons . Si j’étais un artiste moyen, ce qu’aujourd’hui on ne parle même plus de moi ! je me suis mouillé, je me suis laissé déshabiller, pour que eux aussi on puisse les entendre.

Depuis que samy diko est parti de la maison où il a habité pendant 7 ans où il mangeait, je l’habillais, les vêtements je lui envoyais de paris étant tout petit. Est ce qu’il a encore un jour dit bonjour ? même téléphoner ? il a oublié le chemin de la maison, il n’a jamais téléphoné, il n’est même plus passé au quartier pour dire bonjour. même si un enfant vole de l’argent a son père, pour partir a l’extérieur, quand l’enfant réussit, il appel au moins pour dire « papa, voila une chemise que je t’ai envoyé, grace a ton argent que je t’ai pris, excuse moi » .

Quand il me rencontre 3, 4 ans après, en tant que artiste,avec soit disant des gardes du corps , il veut me charrier. « grand bonjour ! » me dit-il . C’est pas là ou je l’ai connu. Moi c’est mon bébé ! il dormait à la maison, comme faisaient les autres, comme les jhoreur. Passer me dire bonjours ou passer un coup de fil comme les philipe miloko qui jouent au jeux, même si il joue à la frime, il appel quand même. même si je ne décroche pas, au moins il appel. Ce métier est comme ça, ça donne de la grosse tête ! on se dit qu’on est arrivé. Le diable est très fort !

Samy diko c’est un enfant qui devait beaucoup profiter, car c’est l’un des enfants qui avait beaucoup pris en moi , et que j’aimais et que j’aidais. n’ayant pas un talent, je le poussais. La preuve, quand il a commencé, les gens pensaient que c’est moi. Donc il a bénéficié. Aujourd’hui il a un combat avec ceux qui m’aiment, car on trouve en lui l’ingratitude et partout où il est passé, on est pas content de lui, par ce qu’il fait des choses qui ne sont pas bien.

C’est des enfants qui sont prêt à vendre leurs parents dans la magie pour le succès. Pour les vêtements, les chaussures les femmes ils sont prêt à tout ! on les connaît. Ils ont habité à la maison. Samy est comme ça , miloko est comme ça ! il s’appelle philip moukoko, miloko c’est pas son nom ! il a imité les congolais zaïrois comme lui aussi se décape la peau.

parlant toujours de vos enfants, je pense à un certain Xavier la gaf qui se trouve ici, à Liège et que nous avons eu à rencontrer et dont l’évolution n’est pas éclatante. quels sont vos nouveaux rapports ?

Petit pays qu’est ce qu’il vous a dit ? pourquoi il n’évolue pas ?

rien de méchant par rapport a son maître, nous aimerions juste savoir comment s’est passé la séparation avec lui qui est parti du Cameroun pour Paris et se retrouve à liège en Belgique.

Petit pays il n’y a pas eu séparation, mais je me dis qu’il est grand, il veut s’en voler seul, c’est pas à moi de courir après eux. quand un enfant a des problème, il peut venir vers moi, on essayera d’arranger le problème. je l’ai fais, il avait un problème de disque, il a fait la maquette à paris, il m’a fait écouter, j’ai dis non ! c’est pas à la hauteur de l’image que tu as actuellement, viens au pays, où j’ai tout ! et il est venu. je lui ai envoyé le billet d’avion d’ailleurs.

Il a fait une tournée avec moi, je l’ai bien payé, et je lui ai enregistré son album. Il a un très bon disque sous la main en ce moment. je ne sais pas si vous l’avez écouté. Je suis clair et ouvert. Il a enregistré son disque chez moi, il a pris son disque en main, il a dit qu’il va chercher un producteur, il n’a pas voulu que moi je le sorte. Moi je connais la limite de ce métier. Si il revient me disant qu’il n’a pas trouvé de producteur, moi je le sortirai. Mais si je le sors, il n’a pas à ce plaindre vous voyez. Je pense qu’il n’y a pas mieux que moi quand même ; j’ai investi dans le disque, j’ai payé des musiciens, j’ai enregistré dans mon studio et il a tout entre ses mains.

Certains promoteurs m’ont appelé,disant qu’ils veulent produire son disque. j’ai dis pas de problèmes. Zavier et moi, il y a pas de problèmes. Je ne bloquerai pas son disque. si vous pouvez lui donner l’argent qu’il attend pour ce disque, ok. si il pense aux musiciens qui l’ont accompagné dans les sans visa pour sortir ce disque, tant mieux.

de tous vos enfants, lequel vous appréciez le plus ? lequel vous a été le plus reconnaissant ?

Petit pays je ne pense pas à cela ! j’ai pas fais ça pour attendre une reconnaissance. non ! c’est ma mission. Actuellement, il y a un jeune qui marche très fort au Cameroun, il s’appelle « mathématique » il n’y a pas un album qui marche plus que celui là pour le moment au Cameroun.

en terme de qualité de musique, qui de vos enfants fait un meilleur travail ? qui a le mieux gardé votre tempo ? qui dansez-vous ?

Petit pays je danse toutes les musiques, même celles qui ne sont pas mûres, j’apprécie, mais je les connais. Quand j’écoute, je me dis qu’ils auraient pu mieux faire ! y compris samy , même samantha. ils font les même choses, on retrouve une monotonie, c’est les même pleures, par ce qu’il n’y a personne pour dire attention ici ou là. mais bon je dis, ils ne sont pas nuls, ils représentent bien notre musique, j’ai vu samy diko, les affiches comme quoi il sera ici. c’est bien ! je suis content de les avoir formé.

petit pays, vous avez la particularité d’avoir toujours été très critiqué. par le bas peuple parfois, mais surtout par l’élite camerounaise. si je vous dis que vous êtes un gros pervers ! que me répondriez vous ?

Petit pays non pas du tout ! vous savez dans ce métier, chacun a son génie et il s’avère que le mien choque tout simplement.

vous êtes un artiste du sexe !

Petit pays non ! pas forcément, j’ai un génie qui choque. Quand je sors une phrase, tout le monde a la facilité de la déformer. J’ai compris ça très tôt. il y en a qui disent aussi ces choses de manière cruelle, mais on ne fait pas attention, par ce que ça ne sort pas de la bouche de pétit pays.

oui mais petit pays, quand vous chantez « nyokser » ! on sait tous ce que ça veut dire.

Petit pays oui par ce qu’on nous l’a expliqué. maintenant est ce que c’est la vérité ? il n’y a pas de preuves.

à mvoméka ça nyokse ! vous êtes provocateur !

Petit pays mvoméka n’appartient pas à une seule personne ! c’est un village, c’est un grand village, qui est devenu populaire grâce au chef de l’etat c’est vrai. mais c’est un village dans lequel il y a plusieurs personnes. Des gens biens et des gens pas biens.

revenons à la musique camerounaise. pourquoi ne s’exporte t-elle plus ?

Petit pays La mentalité a changé ! il n’y a même plus d’amour entre les camerounais à l’extérieur. Je préfère les cameroiunais de l’interieur que ceux de l’extérieur. Les camerounais ne s’aiment pas à l’extérieur ! c’est déplorable mais c’est vrai ! ils s’entre tuent entre eux. à l’époque il n’y avait pas de soirées Bafang, bagangté, mbouda, douala, Dshang ! il y avait des soirées Camerounaises.

Les camerounais sont très jaloux ! foncièrement, surtout ceux de l’extérieur. Je suis rentré au pays pour retrouver cet amour qu’il n’y a plus ici. ça fait 18 ans que je suis retourné au Cameroun. l’homme camerounais n’aime pas son frère ! raison pour laquelle les talents tel que toto guillaumes, ben decca, Ndedi dibango sont découragés et préfèrent garder des belles chansons, des belles mélodies dans leurs ventres. Moi je suis un des seuls courageux qui sort encore des disques.

Comment on peut parler de piraterie, dans un pays, tout le monde pleure, mais personne n’intervient ? alors qu’au ghana, le chef d’etat a demandé qu’on coupe les bras à tout les pirates. aujourd’hui au ghana, ils ya des gens qui marchent les bras coupés. tous les petits artistes au ghana qui n’ont que 2 petit albums roulent dans des grosses voitures et vivent dans des villas. Au cameroun c’est la pauvreté, même le grand Eboa lotin est mort dans la misère par ce qu’il manquait de quoi s’acheter des remèdes à l’hopital, par ce qu’il n’y a pas de droits , aucune structure.

Nous même camerounais, on est les premiers à critiquer, à mal parler. Tu fais un son moyen les gens critiquent, alors que les zaïrois encouragent, vénèrent supportent, ils ont cette culture. nous on critique. sur 10 personnes, 2 ou 3 vont t’encourager les autres vont dire « ah ! c’est qui ? » même pour un homme qui a fait ses preuves, son parcours, qui drenne au moins trois générations derrière lui. tu vas trouver des camerounais ici qui vont dire ah !! par ce que le fond du coeur est comme ça ! on est tres méchant ! peut être avec vous ça va changer si vous écrivez des choses que je dis clairement et en insistant là dessus. on est tres méchant. l’homme camerounais est mieux au cameroun qu’a l’extérieur. c’est grave à l’extérieur on est méchant et c’est pour ça qu’on évolue plus. Il est vrai l’état est là, mais il n’y a pas que l’état. Si les camerounais décidaient d’acheter les cd originaux, les pirates seraient morts.

mais, la piraterie, n’est pas un phénomène propre au Cameroun ! le pouvoir d’achat étant très faible….

Petit pays oui mais c’est pas une raison d’acheter des faux cd à 500 fcfa, c’est pour détruire les artistes. Les gens le fond par ce qu’ils sont méchants.

il n’y a pas longtemps, Ange Bagna, était la nominée camerounaise aux cora. êtes vous choqué ?

Petit pays Vous savez ce métier est comme un boulevard ,donc chacun est libre d’aller dessus. je veux dire par là qu’il y a des artistes qui courent après les médias et il y en a qui ne savent pas le faire, comme moi.

prodicia est venu au Cameroun avec tout un contingent de journalistes de Rfi. Ils ont organisé des manifestations, et ils voulaient m’interviewer. J’ai dis non ! les cora m’ont appelé plusieurs fois, j’ai posé mes conditions, ils ont toujours voulu que je vienne seul, j’ai dis non ! j’ai des danseuses et musiciens. On ne s’est pas séparé dans des bons termes. maintenant si ils prennent nos soeurs ou frères qui se débrouillent dans la musique, je pense pas que c’est méchant. c’est bien.

Mais c’est le cas pour manu dibango qui n’a jamais accepté à ses côté un talentueux artiste camerounais. dans ses émissions comme « salut manu » il n’a pris que des connards de camerounais. jamais un vrai artiste. douleur était avec lui, mais il n’a jamais fait profiter à douleur d’une intervention valable face à une scène parce qu’il pensait que douleur allait quelque part allumer le public. Or il n’aime pas ça. à la fête des 15 ans d’Africa N°1 à paris au casino, il n’a invité aucun musicien camerounais talentueux. Mais il a invité les étrangers, les wemba, koffi et autres par ce que c’est lui le premier complexé. tout ça on ne le dit pas mais moi je le dis ouvertement et il le sait.

c’est méchant tout cela. nous on est là, on garde notre dignité. Si les gens savent reconnaître, d’accord. Si ils ne savent pas nous reconnaître, tant pis. Moi à mon petit niveau, j’ai essayé d’aider et je continue à le faire. J’ai plus de 50 musiciens et plus de 30 chanteurs qui attendent que je les produise, et je vais le faire. Je viens encore d’acheter un matos important aux usa que j’ai envoyé par bateau.

justement, Robert Braza nous posait la question de savoir pourquoi il n’y a pas de représentant valeureux de la musique camerounaise, et demandait combien de cora vous aviez.

Petit pays rien ! et ça ne m’intéresse pas. Je ne pense même pas à ça.

combien de disques d’or au Cameroun ?

Petit pays j’ai fait de fortes ventes , pas seulement au Cameroun, même à l’extérieur qui représentent des disques d’or et même plus, car il faut quand même un cota pour l’avoir. Vous savez, ce métier je ne le fais pas pour la gloire, je le fait pour l’amour des jeunes ,des enfants qui aiment qui apprécient. mais en ce qui concerne les médailles et autre, je m’en fous et tout le monde le sait d’ailleurs.

petit pays, on a l’impression que vous êtes fatigué, épuisé, aucune motivation. on a l’impression que vous vous foutez de votre image et je pense à la qualité de vos clips qui sont simplistes, banales, bidons ! qu’est ce qui se passe ?

Petit pays c’est du petit pays tout simplement !

L’homme est comme ça, il y en a qui aiment, il y en a qui n’aiment pas, je suis conscient que mes clips ne sont pas formidables. quand je vois ceux des collègues, meiway, koffi et autres, j’apprécie d’ailleurs. Mais moi j’ai pas ce temps. s’habiller, se maquiller, changer, bouger dans la ville. Eux ils ont ce temps et je l’apprécie ! mais on ne peut pas tous faire la même chose.

il y a une semaine, nous rencontrions belka tobis qui d’après ses dires se trouve être la référence au Cameroun en ce moment. il s’est vu attribuer 3 fois le canal d’or. qu’en pensez vous ?

Petit pays c’est un peu se précipiter. ses chansons restent des disques locaux. ça ne traverse pas encore les frontières , car le tout n’est pas de chanter, il faut pouvoir s’exprimer devant des personnes qui ne comprennent pas ce que tu dis en Bassa ou en Douala. il faut voir ce que tu dégage, une présence. En ce qui concerne les ventes, qu’il soit sincère.

ok mais voyez vous en lui, un musicien d’avenir, qui pourra faire danser l’Afrique ?

Petit pays je ne pense pas. Il n’a pas ce tempérament. Il ne promet pas a franchir les grandes scènes. Les grandes scènes demandent une certaine tenue et une modestie. La route est très longue. au Cameroun on a beaucoup d’ethnies, beaucoup de villages, il faut être champion dans tous ces villages là(rire)

quelle est votre position par rapport a l’ex socinada , et tous les remous entre sam Mbendé et Manu Dibango.

Petit pays tout ça part du désordre et de l’instabilité du pays, ce qui fait qu’on ne sait plus à qui faire confiance. qu’a cela ne tienne, le frère Sam Mbende essaie de travailler. maintenant a -t-il tous les moyens de travailler ? est ce qu’on le laisse travailler ? cependant, il a des idées, il maîtrise les droits d’auteurs.

donc vous l’avez soutenu dans sa démarche ?

Petit pays je ne soutien personne. mais de loin, j’apprécie certaines personnes, et je vois un peu sa démarche.

petit pays, vous étiez une véritable bête de scène. avez vous gardé cette force là ?

Petit pays oui toujours, mais je ne me donne plus facilement n’importe où. je n’aime plus donner de la confiture au cochon ! mais je ne sais pas pourquoi le cochon continue de me suivre.

vous êtes très critiqué ici en Belgique par les camerounais. comptez vous redevenir la bête de scène dans vos diverses prestations, pour améliorer votre image ?

Petit pays oh non ! je ne pense pas que je sois à un concert près. si petit pays n’est pas voulu ici, ailleurs on le voudra. La preuve, j’ai passé un mois aux usa. Les camerounais ne soutiennent pas leurs personnes. on ne peut pas aimer quelqu’un et le détester après. ce qu’on ne l’a jamais aimé. au contraire, on soutien la personne. l’amour fait mal ! quand on aime on a du mal a supporter que la personne soit mal. toi qui m’a aimé, que j’ai marqué, parce que aujourd’hui j’ai perdu un peu de force, tu me renie. tu ne m’a donc jamais aimé.

quand on aime on critique aussi.

Petit pays oui on critique mais on soutien et si on ne soutien pas, la personne va tomber. mais moi je ne tomberai pas. jamais ! car malgré les difficultés, personne n’a pris ma place au Cameroun. le Cameroun est un grand pays. tout le monde peut briller. les jeunes arrivent avec le succès. les sergio, longuè, belka, mais personne ne reigne. c’est moi seul qui reigne là bas. tout le monde brille mais petit pays reigne.

Sergio polo en concert s’est comparé à petit pays. qu’est ce que vous en pensez ?

Petit pays justement ! ils se comparent à qui ? ça veut dire qu’ils ont un modèle. et c’est par ce qu’ils ont un modèle qu’ils se battent car il veulent dépasser ou être comme turbo. pourquoi aucun d’eux ne vient vivre au cameroun ? ils n’ont qu’a venir on va voire. En dehors des vêtements , en dehors de la grande gueule, de la musique, qu’on voit l’homme, qu’on voit comment il marche au quotidien. Car il y a trop de mentaux que les gens portent et ça cache des choses.

Se cacher en Europe c’est bien beau. de toute les manière je l’ai souvent dis. l’étranger, c’est la cachette des imbéciles. Il y a des gens comme vous qui êtes venu pour les études, ou pour monter des projets. c’est diffèrent de certaines personnes, des imbéciles qui sont là pour faire des boulots de merde, qui se contentent de ça, sans formation ,sans rien sans diplôme.

Donc c’est très simple de critiquer petit pays. petit pays vit au Cameroun. si tu es fort comme artiste camerounais, va aussi vivre au Cameroun, 1an, 2 ans, 3ans. qu’on te voit tous les jours, matin, midi, soir. que les costumes que tu as emmené restent avec toi, sans changer de couleur. résiste ! c’est bien beau de se cacher dans les appartements, dans le froid ici. si tu met le beurre au frigo, il reste frais ,congelé. met le sous le soleil ! il fond.

il y a quelques semaines, on célébrait le 11eme anniversaire de la mort de kotto bass. A l’époque, beaucoup parlaient d’un kotto bass qui allait éteindre petit pays. qu’en pensez vous ?

Petit pays kotto était un frère, paix a son âme. Il a passé du temps , trop de temps à apprendre le métier. et il a maîtrisé le métier. il devait continuer sur cette voie, et non chercher des voies faciles. Il a oublié qu’il a passé son temps dans les bars, les cabarets à jouer et apprendre un instrument qu’il a maîtrisé pendant 15-20ans. Quand on a un pareil bagage, on ne se fie plus a des choses influençables, on ne se rapproche plus de la facilité, à des pouvoir terrestres. ça n’apporte rien .c’est le cas de beaucoup de jeunes, par ce qu’ils viennent affronter petit pays. on ne peut pas avoir un bagage aussi important et aller chercher des pouvoir qui vont aller te faire briller par ce qu’il y a un là qui est fort. non ! je ne dit pas que je suis un Dieu. on compare tout le monde à petit pays. on a l’impression que petit pays c’est de la magie. Petit pays n’est pas Dieu.

kotto et moi c’etait du respect, en tant que instrumentaliste, je l’ai toujours respecté. Mais au niveau des oeuvres, c’était du plagia, il prenait des chansons des congolais, les mario, lipua lipua pour chanter en Douala, mais je l’ai toujours respecté pour ses connaissances musicales.

Vous avez dit que vous n’êtes pas Dieu, mais vous vous faites appeler addonay (dieu en langage hébreux)

Petit pays oui mais ça se sont des sobriquets que le peuple m’attribut et que les gens acceptent par rapport à mon travail. ils trouvent que je suis un géni, un messi. dans mon travail on m’appelle rabbi, qui veut dire jesus, qui veut dire maître. pour eux je suis un maître dans mon domaine ! c’est pas que je suis dieu ! il n’y a pas deux dieux.

nous avons eu à poser la question à koffi olomidé de savoir ce qu’il pense de vous, et il a dit ne rien penser, ne pas avoir d’avis. à contrario, meiway ne tarissait pas d’éloges à votre égard je le site : »en studio il est imbattable » un commentaire ?

Petit pays en ce qui concerne koffi, je le gène un peu. c’est un grand chanteur qui a été influencé par certains grand d’Afrique notamment éboua Lotin qu’il a copié et il s’est donné un style pour se lancer. c’est un artiste qui seul, ne vaut rien ! c’est à dire sans danseuses, ni crieurs.

Un mot sur le coupé décalé et son succès.

Petit pays Le coupé decalé est un ambalage fermé qu’on vend aux gens. la musique est faite par des professionnels, et chantée par des voyoux , des parvenus qui n’ont aucune connaissance, ni de respect pour la musique. il suffit de les voire, on a l’impression qu’on a affaire à des zèbres.

un mot sur la solution politique du Cameroun.

Petit pays il faut qu’on change tout ! et ça doit commencer en haut ! l’eau vient d’en haut.

votre programme avenir ?

Petit pays je rentre au cameroun demain, par ce que j’ai des concerts là bas avec mon groupe. j’ai des concerts au Cameroun tous les week-end.

sentimentalement, petit pays est-il un coeur libre ?

Petit pays vous savez le métier m’a changé, le métier m’a déformé. peut être pas vous encore, mais un petit peu quand même (rire) car on ne peut pas être comme vous là, beau et frais, et rester dans la famille de Jésus christ.

ceci dit, la femme de ma vie, viendra toute seule. j’étais marié avec maria, mannequin française, mais le fait que je sois rentré au pays a tout changé et moi j’aime mon pays. on ne peut pas s’éterniser dans le pays des autres.maintenant j’attends rencontrer une camerounaise de préférence et je pense que ça viendra seul. ça gène les gens, ça gène ma mère, car un grand garçon comme moi, qui a tout, qui vit bien, et qui dort seul.

allons !!

Petit pays enfin ! il faut dormir avec quelque chose de définitif quand même.faut pas dormir aujourd’hui avec nathalie, demain avec suzan, c’est pas dormir ça ! par ce qu’on a pas un sommeil profond, et le matin on confond les prénoms. c’est pas évident c’est un métier aussi l’amour.

merci petit pays

Petit pays merci à vous.

Lire la première partie

Share Button

Comments

comments

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

populaire

To Top