Afrique

Nigeria: l’ouverture d’un barrage camerounais fait 10 morts et 20.000 déplacés

Share Button

KANO (Nigeria) – Dix personnes sont mortes et environ 20.000 ont été déplacées suite à l’ouverture d’un barrage au Cameroun après d’importantes pluies, a indiqué lundi une source officielle nigériane.

L’inondation a balayé plus de 40 villages et tué au moins 10 personnes tandis que beaucoup d’autres sont toujours portées disparues, a déclaré Shadrach Daniel, le directeur de l’agence de gestion des urgences de l’Etat d’Adamawa (est), où l’inondation a eu lieu.

Il y a maintenant environ 20.000 personnes déplacées, abritées dans des camps qui ont besoin de biens de base comme de la nourriture, de l’eau, des vêtements et des couvertures, a-t-il ajouté.

L’inondation provient de l’ouverture du barrage de Lagdo, au Cameroun voisin, dont les responsables locaux avaient prévenu le Nigeria plusieurs semaines auparavant. L’ouverture du barrage a provoqué des inondations le long de la rivière Benue au Nigeria.

Les habitants le long de la rivière Benue ont été prévenus mais ils n’ont pas tenu compte de ces avertissements, a déclaré Shadrach Daniel.

Des milliers d’hectares de cultures et des habitations ont été détruits par l’inondation. Nous sommes en train d’évaluer la situation pour déterminer comment aider au mieux les habitants concernés, a-t-il poursuivi.

Les inondations, liées à la saison des pluies, ont déjà causé la mort de dizaines de personnes au Nigeria. Dans l’Etat du Plateau (centre), plus de 60 personnes ont été tués dans deux inondations distinctes.

L’agence nationale de gestion des catastrophes avait mis en garde 12 des 36 Etats du pays contre les inondations durant la saison des pluies, qui dure de mars à septembre.

Le Nigeria est le pays le plus peuplé d’Afrique avec 160 millions d’habitants. Ses principales villes sont surpeuplées, avec des infrastructures qui font cruellement défaut. Les systèmes d’évacuation des eaux, souvent mal entretenus, contribuent à augmenter les problèmes liés aux inondations.

En 2010, des inondations avaient touché près de 500.000 personnes dans les deux tiers des 36 Etats du Nigeria.

Au cours des dernières années, l’Afrique de l’Ouest a connu un accroissement des inondations, dû essentiellement au changement climatique. Pour la seule année 2010, 2,2 millions de personnes y ont été affectées et 500 personnes ont perdu la vie dans les inondations, selon le Centre africain de météorologie appliquée au développement (Acmad).

Share Button

Comments

comments

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

populaire

To Top