brukmer lady mfiya
Culture

Rencontre avec la voix suave Afro Pop de LADY B MFIYA

Share Button

Lady B Mfiya, chanteuse polyvalente.

Blanche Mfiya est une chanteuse polyvalente originaire de République démocratique du Congo. Chanteuse depuis l’âge de 5 ans à la chorale de son église, la jeune fille ne s’est jamais arrêtée. Venue de Paris où elle réside, Lady Mfiya,  nous raconte son histoire d’amour avec la musique et le chant. Chanteuse de Zouk, Afro Pop à la voix douce et délicieuse, elle nous partage ses rêves et ses ambitions le temps d’une pause studio à Bruxelles. Entretien…

Pourquoi Lady B ? D’où vient ce nom ?

«  Lady » parce que j’accorde beaucoup d’importance au respect, j’aime qu’on me respecte et j’aime en donner au gens également.  j’aurais pu tout simplement m’appeler Blanche (« B ») mais j’avais envie de changer les choses. Pour moi une lady, c’est une femme sexy mais pas vulgaire, elle se distingue de part sa manière d’être, sa classe.

Comment décrirez-vous votre musique ?

Ma musique elle est «  afro pop » avec des tendances RNB, j’aime mélanger un peu tous les styles, je suis une artiste polyvalente, je ne me limite pas qu’à un style en fait. Mon objectif c’était de faire un peu comme James Brown, il ne faisait pas que du Jazz, il faisait un peu de tout et c’est surtout ça ma philosophie .

Quelles sont vos influences musicales ?

A part James Brown, il y a Kofi Olomide qui m’influence beaucoup. Il faut dire que j’ai grandis avec sa musique, avec la rumba congolaise, c’est quelque chose qui me tient à cœur parce que ce sont mes origines et que je tiens aussi à  valoriser . J’essaye de faire un mélange de tous les styles existants pour m’exprimer en musique.

mfiya lady preparation de clip

Tournage du prochain clip

Vous travaillez avec votre sœur qui est votre choriste, pourquoi ce choix ?

Comme nous avons commencé la musique étant toutes petites, on s’accorde mieux . On a une synchronisation entre nous, on n’a pas besoin de parler pour se comprendre ; il y a cette confiance entre nous .

Que souhaitez-vous apporter au monde de la musique ?

Il y a du chemin à faire, mais je vais essayer de faire de mon mieux pour partager la joie que la musique m’apporte.

Quel titre vous rend le plus fier dans votre album et pourquoi ?

Il y a deux titres que j’ai travaillé à Kinshasa, j’aurais pu faire ça ici mais je voulais vraiment que ça vienne de là bas . Je les ai travaillé avec Kratos héritier. Il s’agit de  « Bouti Alelo » et « décoller le petit ».

lady mfiya sur brukmer magazine

Vous vivez en France mais venez souvent en Belgique, quelle relation entretenez-vous avec la Belgique ?

En fait, il faut dire qu’il y a presque toute mon équipe qui est ici en Belgique, y compris mon directeur artistique Thierry Luse. A Paris il n’ y a que mon manager Olivier Tshibaka, ma petite sœur Noéla Mfiya et moi.

Quelles sont vos ambitions, où vous voyez-vous dans 5 ans?

Je me vois toujours faire de la musique, je me vois plus évoluée qu’aujourd’hui, avec des projets réalisés, continuer dans ce domaine et grandir.

Que préparez-vous pour le moment ?

Pour l’instant j’ai un clip vidéo que je tourne en ce moment mais pour le moment notre objectif est de faire beaucoup plus de concerts , de prestations et de show et pour les titres que j’ai enregistré. Le 8 mars, à l’occasion de la journée internationale de la femme, je donnerai un concert à Bruxelles et je vous invite tous à nous rejoindre.

Tout savoir sur le concert

lady mfiya en concert à bruxelles

 

Share Button

Comments

comments

Rencontre avec la voix suave Afro Pop de LADY B MFIYA
1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Muses et ses femmes Fatales de retour le 16 avril pour une soirée de culture | Brukmer

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

populaire

To Top