Belgique

La situation des drépanocytaires africains en Belgique est inhumaine

mimi minsiemi Maboloko collectif drépanocytose
Share Button

Il y a des combats qui manquent d’échos, il y a des combats infiniment plus importants que la naissance de Hao Hao, le dernier bébé Panda né au zoo de Pairi Daiza.

mimi minsiemi Maboloko collectif drépanocytose

mimi minsiemi Maboloko du collectif drépanocytose

Drépanocytose! qui la connaît celle là? Une maladie du sang, de l’hémoglobine. L’hémoglobine vous savez se trouve dans les globules rouges qui circulent dans le sang. Chez les patients drépanocytaires, cette hémoglobine est différente de l’hémoglobine habituelle. Elle rend les globules rouges du sang plus fragiles, ils sont détruits plus vite, ce qui provoque anémie et fatigue et doivent être renouvelés plus vite par le corps. Parfois ces globules se déforment. Ils peuvent alors boucher les vaisseaux sanguins, l’oxygène n’arrive plus correctement et cela provoque des douleurs insupportables. Cette maladie est sérieuse, un véritable handicap qui fait des ravages dans les pays d’Afrique noire qui ont du mal dans la prise en charge. Presqu’une fatalité, très peu d’entre ces malades dépassent l’âge de 21 an.

Mimi Minsiemi Maboloko est le porte drapeau Belge des victimes délaissées de cette maladie. Courageuse et téméraire, elle entreprend depuis des années au sein du « collectif drépanocytose », des actions publiques de tout ordre pour revendiquer la prise en compte de cette maladie comme priorité de santé publique. De nombreux sans papiers sont victimes de cette maladie et vivent une double souffrance.

Le 18 juin, elle organise un festival drépanocytose à Bruxelles. Mais avant, le 17 aura lieu un grand rassemblement et une marche qui partira du ministère de la santé à 12h (Tour des Finances-Boulevard du Jardin Botanique 50/175, 1000 Bruxelles). A 13h, le rassemblement se déportera devant l’office des étrangers (Chaussée d’Anvers, 59B à 1000 Bruxelles)

Lobjectif du rassemblement:

  • La Régularisation des malades drépanocytaires sans papiers
  • La réelle reconnaisssance de la drepanocytose comme priorité de santé publique
  • Le traitement equitable des patients drepanocytaires
  • L’aide sociale aux drepanocytaires et leurs familles
  • Le Respect des Droits Fondamentaux
  • Le Respect et L’Application des droits de l’homme et des enfants

« Nous déplorons et voulons dénoncer le rejet systématique des demandes de régularisations pour raison médicale de la plupart des patients souffrant de drépanocytose. Depuis 2009 tous les demandeurs, qui fuient la mort dans leurs pays d’origine, sont dans cette situation en Belgique. De plus cette décision est prise par un médecin de l’Office des Etrangers qui ne prend pas la peine d’ausculter au préalable le patient afin d’attester de la gravité de la pathologie mais s’appuie sur des preuves puisés sur internet de soit disant l’existence d’une prise en charge médicale dans le pays d’origine.
Ces médecins, pour la plupart généralistes, sans tenir compte des avis de leurs collègues traitants des patients, signent et scellent ainsi le sort de ces patients du retour vers la mort. »

s’est exprimée la présidente du collectif.

Il en découle un double combat pour la santé ainsi que pour les questions d’ordre administrative. Une double peine trop lourde pour les patients souvent seuls, toutes leurs familles étant restées au pays. Le monde entier connaît la situation sanitaire précaire qui prévaut en Afrique et le manque criant d’une prise en charge médico-sociale adéquate pour cette maladie encore tabou! Le problème mérite d’être pris au sérieux.

Share Button

Comments

comments

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Festival Afrodisiac 10e Edition : Tous Unis Contre La Drépanocytose | Fieu Magazine

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

populaire

To Top