Belgique

DJ Willy mix change la donne de l’animation afro européenne

Share Button

D’où vient-il ? pourquoi autant de succès ? pour un grand nombre de personnes, il n’y a de réflexion que pour se rassurer de sa présence derrière les platines. En 3 années ; Willy Mix a révolutionné le métier de Disc Jockey dans le monde afro européen de la nuit.

Belgique, France, Allemagne, Ukraine, Espagne et tout récemment encore, en Italie au festival « festa della musica » en compagnie de DJ François. Les organisateurs de soirées se l’arrachent. La présence du camerounais est désormais pour beaucoup, un gage de réussite d’une soirée, un cachet, une certification.

Et pourtant

Et pourtant, Willy Aude Nana Nkwamen, de son vrai nom, est biotechnicien de formation et employé dans un groupe hospitalier bruxellois. Tout a commencé à Dshang, petite ville universitaire de l’ouest Cameroun.

“Je faisais sciences économiques à l’université. Faisant partie d’une amicale d’étude, nous organisions des foires chaque semaine. Régulièrement, nous avions des problèmes pour l’animation et à chaque fois nous dépensions trop d’argent pour louer des DJ ; je me proposais de donner des coups de main, vu que je faisais mes petites animations dans ma chambre. C’est ainsi qu’avec mon petit équipement de chambre, j’ai commencé à faire de l’animation dans les stands. Les choses marchaient bien au point où à la deuxième édition, la société Guinness m’a proposé d’animer leurs stands. Ils m’ont demandé si j’avais tout le matériel nécessaire, j’ai répondu oui, et pourtant…. Je me suis précipité à Bafoussam (ville voisine) pour acheter ce qu’il me fallait.

j’en ai profité pour aller rencontrer le meilleur DJ de la province à l’époque il s’appelait Saint Jégus ; pour lui demander de me faire des cd mixés d’animations. Donc je ne vais pas vous mentir que je trichais. Avec ces animations préenregistrées de grande qualité, j’ai fait mal !

Après cela les propositions et les soirées s’enchaînaient car tout le monde pensait que c’était Willy qui mixait. Seulement, tout cela devenait redondant, vu que j’utilisais les même CD pour animer. Or j’avais déjà un nom, même en trichant. J’ai donc pris peur et je me suis décidé de chercher à réellement comprendre comment faire des mix, des enchainements. Même si je ne savais pas mixer, j’avais détecté des astuces d’animation, je me rendais compte par exemple, que lorsqu’on fait jouer une musique que le public aime et que l’on passe tout de suite à une qui se trouve être à la mode, le public continue dans l’euphorie et n’a pas le temps d’apprécier la vraie valeur de la nouvelle musique. A l’époque, on appelait cela le « cut », j’étais donc devenu champion du cut ! »

Les mixages video-caviarre

Innovateur et curieux, Willy mix inonde les médias sociaux de ses ‘videos mix caviarre’ sans jamais avoir été formé. Sur sa chaine youtube, et son profil facebook, s’y cotoient promotions vidéos de soirées pour le plaisir des yeux et des oreilles de ses fans. Un véritable travail de mise en valeur et de promotion d’artistes.

Tous les week end, willy rencontre les grands de la musique africaine, tous unaniment sur son professionnalisme et son humilité. Comme atteste la video ci bas, Lady Ponce, Petit Pays, Tagne Condom ne tarissent pas d’éloges à l’endroit du patron des platines. (vidéo)

J’ai remarqué que j’animais beaucoup trop avec des vieux morceaux et que les africains ne se mettaient pas souvent à jour. J’ai donc décidé de faire ces mix d’anciens et nouveaux songs pour mettre à jour la communauté, car la Belgique était trop en retard en terme de nouveautés afro.”

Aujourd’hui tu travailles en quasi-collaboration avec des artistes de renom

Oui c’est grâce à leurs managers, avec lesquels je suis le plus en contact, ils ont apprécié mon travail, et me recommandent donc souvent pour l’animation des soirées.

Le grand principe de l’animation

Dans chaque musique, il y a ce qu’on appelle les quatre temps, c’est le rythme de la grosse caisse, et tout danseur normal, danse au rythme de la grosse caisse, l’instrument dominant. C’est le pas du danseur qui me guide et me permet de le maintenir dans le tempo. C’est pour cela que dans mon animation, on ne se rend compte que la musique a changé que grâce au changement de la voix.

La critique dit que les Disques Jockey africains n’existent pas, car ils ne seraient en fait que des metteurs de musique, vu qu’ils ne créent pas de sons et manquent d’inventivité.

Aujourd’hui je crée des sons, des instrumentales, c’est ce que j’appelle le semple. Les connaisseurs ont déjà remarqué que les musiques que je joue sont différentes des originales, parce que je modifie les instruments et je les rends plus dansantes.

Succès rime souvent avec richesse. C’est ton cas ?

Je vais être honnête, ce qui m’intéresse le plus aujourd’hui, ce n’est pas l’argent, mais bien travailler et me faire un nom, car j’ai de l’argent qui vient d’ailleurs, je suis technicien biomédical. C’est la passion qui me guide.

Estimes-tu tout de même être payé à ta juste valeur ?

S’il faut compter mon déplacement, mon matériel, sans compter la main d’œuvre, je suis largement sous payé. Lors des soirées, je distribue gratuitement des dvd mixés par mes soins. Je suis passionné et c’est tout.

Tu es l’initiateur du projet « la nuit des DJ », parles nous-en

L’idée était de rassembler les Dj afro en une soirée pour faire péter le son. J’espérais aussi par là, découvrir des Dj intéressants, mais personne ne m’a séduit. Finalement, j’ai été élu pour la troisième fois, Dj de l’année.

Quel objectif à long terme ?

Créer une école de Dj

Tu dois susciter des envieux

C’est inévitable

Willy a la grosse tête ?

C’est aux autres de me le dire, mais je ne pense pas. Beaucoup entendent parler de moi et ont du mal à croire que c’est moi quand ils me rencontrent. J’essaie de respecter tout le monde et de faire de mes clients des rois.

En tant que Dj, c’est le succès assuré au près des femmes

Ce n’est pas faux, je suis apprécié par beaucoup de femmes, mais c’est pour mon travail, et pour beaucoup, elles disent que c’est grâce à moi qu’elles ont connu leurs maris ou leurs amoureux….

Un dernier mot Willy ?

Mes fans ont décidé de me nommer 5 étoiles et m’ont dit qu’ils gardaient la sixième étoile pour eux. Avec Dj François mon partenaire, moi je promets de travailler dur pour obtenir la sixième étoile, puis je prendrai ma retraite.

Share Button

Comments

comments

9 Comments

populaire

To Top