Belgique

Colette Njomgang, camerounaise élue échevine (adjoint au maire) à Bruxelles

Share Button

A 48 ans, Colette Njomgang entrée en politique 8 ans plutôt, devient échevine de la santé, du bien être et académies.

Belgique, 3 décembre, dans une des 19 communes de la capitale Européenne, Etterbeek en l’occurrence ; il y souffle comme un vent de neuf, une odeur d’inédit. Comme dans la plupart des communes du pays, les nouveaux élus se font installer. Bourgmestres (maires), Echevins (adjoints aux maires) et conseillers communaux.

Colette Njomgang

Les habitants d’Etterbeek; la commune qui abrite en son sein, une partie du quartier européen ont fait le choix d’élire Colette Njomgang parmi les 8 échevins (adjoints au maire).

Medecin, spécialisée en olphtalmologie à l’université Catholique de Louvain (UCL), cette mère de trois enfants est la première élue camerounaise à Bruxelles, la première femme camerounaise élue et déjà  la 4ème camerounaise en Belgique après Christian Ngongang Wandji réélu à Marche en Famene pour un deuxième mandat consécutif,  Alain Eyenga élu une fois à Charleroi en 2006, et tout récemment, dans la commune de Beaumont, Firmin Ndongo.

A 48 ans, Colette Njomgang entrée en politique 8 ans plutôt, devient échevine de la santé, du bien être et académies et franchit ainsi un pas considérable en politique grâce notamment à sa personnalité ; Travailleuse, jusqu’auboutiste, et en permanence à l’écoute. Une véritable dame de cœur.

Après 3h de cérémonial sans fin, nous avons pu recueillir les avis de quelques Bruxellois venus la soutenir, dont sa mère, fière de l’être.

Adama Tchonang

Adama Abdoulaye & Theclair Tchonang

Adama Abdoulaye :Pour moi cette réussite est non seulement une fierté, mais représente aussi la victoire du travail ; car Colette fait partie de ces personnes là qui sont arrivées uniquement par le travail et l’optimisme. Elle est un exemple pour toute la communauté africaine et pour toutes ces personnes qui pensent qu’on ne peut pas y arriver.

Théclair D’orttance Tchonang : J’admire particulièrement le courage de Colette, son dynamisme, sa gentillesse, son dévouement dans ses actions. Un seul mot…continues !

Beni Johson : J’ai connu Colette dans la rue alors qu’elle était en campagne. et en  5 minutes d’échanges, j’ai compris qu’elle avait un discours vrai et animée par une véritable envie d’apporter quelque chose à la population d’Etterbeek.

 

Jean de Dieu & Yvette Miendje

Jean de Dieu & Yvette Miendje

Yvette Mienje : Nous avons des camerounais qui restent modèles en Belgique, Colette Njomgang en fait partie, chapeau à coco, nous avons confiance en elle, et j’espere que dans quelques années elle aura une place de maillorat, car nous la soutiendrons jusqu’au bout.

Jean de Dieu: Félicitation, mais je pense qu’il faut garder la tête froide et faire attention aux peaux de bananes, car ça existe en politique. Nous lui souhaitons beaucoup de courage.

Daniel Assoumou : Beaucoup de fierté et de reconnaissance. Cette élection nous prouve qu’à force de courage et d’abnégation, les portes s’ouvrent et ce message devrait inspirer les jeunes de notre communauté.

Jean Pierre et Christine : Nous sommes assez contents, Colette est pour nous comme un repère, ça nous donne de la motivation. On comprend que la Belgique commence à s’ouvrir.

Jean & christine

Jean & christine, au centre, la maman de Colette Njomgang

Nous espérons qu’elle ira plus loin

George Kala: C’est un grand plaisir de voir une compatriote monter à ce niveau, nous l’avons soutenu, je partage ses idées, c’est une immense joie.

Mme Njomgang, maman de Colette : Ceci reste l’œuvre du seigneur qui a voulu à travers

Daniel Assoumou

Daniel Assoumou

collette réhabiliter la place de la femme, lui donner la place qui est la sienne dans la société. Je n’y suis pour rien, je dis merci au seigneur auquel elle croit, et je prie pour qu’il l’aide dans sa tâche, car elle a beaucoup de travail à faire.

Collette Njomgang : Merci à tous ceux qui m’ont élus, c’est le fruit de leurs efforts qui m’a porté là, et je ferrai de mon mieux pour rester à la hauteur de leurs attentes. A la communauté camerounaise, je lance un appel et les invite à participer à la vie locale ; nous sommes des milliers dans ce pays, nos enfants grandissent ici, il nous appartient de faire l’effort d’intégration.

George Kala

George Kala

Je suis la preuve palpable que la Belgique est une terre d’accueil.

Voir toutes les images sur facebook.com/brukmer

Par brukmer.be

Share Button

Comments

comments

5 Comments

5 Comments

  1. Pingback: Première édition Miss Cameroun-Belgique 2014 par Russel N | Brukmer

  2. Pingback: Conférence débat à Bruxelles; « Désir d’enfant?…et si… » | Brukmer

  3. Pingback: Belgique; Colette Njomgang-Fonkeu, une socialiste qui se démarque | Brukmer

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

populaire

To Top