Belgique

Bruxelles; La nuit des mérites « Dzesi » 2015; une expérience à vivre

Dora Ilunga, prix d'honneur
Share Button

Le 5 décembre dernier, le Birmingham Palace de Bruxelles a accueilli la deuxième édition de la nuit des mérites. Une cérémonie qui a vu  honorer 15 africains issus des diasporas et jugés sur leurs performances dans leurs secteurs d’activités respectifs.

Dora Ilunga, prix d'honneur

Dora Ilunga, prix d’honneur

C’est ainsi que la gabonaise Charline EFFAH a reçu le prix du Mérite en littérature, les congolais Emmanuel FANGULU-NGOMA et Dorah ILUNGA ont respectivement reçu les mérites de sport et d’honneur. Mérite d’honneur également pour le togolais jeff ATTIOGBE, jeune réalisateur talentueux venu de France pour l’occasion. Dans la catégorie événement, ce sont Essi GNAGLOM (Togo) et Sandrine UWIMBABAZI du Rwanda qui ont rafflé les mérites. Les rwandais seront encore représentés dans la catégorie « musique » grâce à H2H (Heat 2 Hearts). « Tambour du Burundi » remporte sans surprise le mérite de « Danse ». La camerounaise Germaine MONE de l’asbl Kalara a elle aussi été honorée au même titre que Drissa KANAMBAYE dans la catégorie du « mérite associatif » pour leurs actions humanitaires. Côté média, le mérite a été décerné à Kinoss DOSSOU du Benin.

Grâce à son festival international du film africain de Belgique ( FIFAB), Mathieu PANOU (Togo) décroche le mérite du cinéma. Le talentueux artiste peintre d’origine marocaine Kharbouch Med HARWAN aura été le seul représentant nord africain, récompensé par le mérite en Art Plastique.

Pour finir, notons le mérite « mode » qui est revenu logiquement à Fall TOURE. Styliste, créateur de mode instalé à Bruxelles, FALL est devenu grâce à son incontestable abnégation et son acharnement au travail, un incontournable sur la place afro-internationale de la mode. Créateur de la marque TOUAREG, c’est sur des acclamations insistantes du public que le créateur togolais a reçu son prix des mains d’Ammouna.

Fall Touré reçoit le prix mode des mains d'Ammouna

Fall Touré reçoit le prix mode des mains d’Ammouna

Une soirée d’honneur, mais festive également grâce aux interventions artistiques de la guadloupéenne Leila CHICOT au rythme du zouk enchanteur, suivi du show renversant d’ ALMOK, une vedette de la chanson togolaise.

On peut légitimement déplorer le retard poussif du démarrage de la soirée, ainsi que quelques couacs d’ordre technique. Ce pendant, nous pourrions adresser le mérite de « l’entreprenariat » aux organisateurs, Nickel ALASSANI (coordonnatrice générale) et Junior AMOUDJI (responsable communication) pour cette initiative louable, qui à sa deuxième édition, vient de prendre une dimension sérieuse et annonce un coup de maître à la troisième en 2016.

Share Button

Comments

comments

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

populaire

To Top