Belgique

Un énorme Manu Dibango à Bruxelles

Share Button

Les bruxellois ont vibré sous la trompette de cet infatigable octogénaire, sorcier de l’afro soul musique.

De toute la panoplie d’artistes et de grands artistes présents et actifs sur la plate forme euro-artistique, le ministère de l’environnement belge et sa

Manu Dibango au Parc du cinquantenaire à Bruxelles

Manu Dibango au Parc du cinquantenaire à Bruxelles

ministre Evelyne Huytebroeck ont choisi le Camerounais Manu Dibango, roi de la soul makossa.

Le 2 juin, lors de la fête de l’environnement, les bruxellois ont vibré sous la trompette de cet infatigable déjà octogénaire. En véritable maestro, Manu Dibango, comme du vin de qualité, se bonifie au fil du temps, alliant subtilement Jaz, soul, makossa et rumba. Des instants sonores de qualité supérieure; apprécieront les mélomanes. Reprenant ses titres les plus connus tel « soir au village », « bolingo city »…ou encore des titres rumba congolaise des années 60 et bien-sûr son tube mondial et désormais mythique « soul makossa », objet de nombreux plagias (Michael Jackson, Rihana, Akon).

Manu Dibango - Colette Njomgang Fonkeu, Echevine de la Culture

Manu Dibango – Colette Njomgang Fonkeu, Echevine de la Culture

Manu Dibango à la rencontre de Colette Njomgang; Echevine chargée de la culture (Adjoint au maire) d’une des communes les plus importantes de Bruxelles.

Par la force des choses, Manu Dibango s’est produit au Parc du Cinquantenaire, situé sur la commune d’Etterbeek, commune qui à élue pour la première fois, une camerounaise au sein de son collège en tant qu’ Echevine (adjoint au maire) chargée de la culture, de la santé, du Bien être et des Académies. Une commune qui a également accueillit Manu Dibango pendant plusieurs années en fin des années 50. Une rencontre étincelante entre deux valeureux représentants du Cameroun en terres européennes. Des échanges qui ne seront pas sans conséquence sur une éventuelle revenue en Belgique dans un tout autre contexte, à suivre…

Colette Njomgang, à peine élue, mais déjà  très active et présente sur le paysage socio-politique belge, grâce non seulement à ses projets mis en place, mais aussi par sa présence et ses apparitions toutes remarquables lors des événements d’envergure. Il y a quelques semaines encore, lors de la cérémonie de remise du Soulier d’Ebène; une distinction récompensant le meilleur joueur Africain du championnat belge. Cette année, le Lauréat fut Mbaye Leye de Zulte Waregem (Les images).

Voire les images du séjour de Manu Dibango ICI

Share Button

Comments

comments

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

populaire

To Top