Afrique

L’AFRIQUE SOLIDAIRE MARCHE À BRUXELLES CONTRE BOKO HARAM

Share Button

L’après-midi du samedi 08 août 2015 à Bruxelles, des populations africaines ont marché contre Boko Haram.

Il s’agissait de faire entendre son « Non » aux horreurs commises par le groupe terroriste Boko-Haram à la lisière de trois pays : Cameroun-Nigéria-Tchad.

Bernadette Ngonob en tête de file contre Boko-Haram !

Bernadette Ngonob en tête de file contre Boko-Haram !

Le centre de l’Afrique est en proie ces derniers mois aux violents affrontements entre puissances militaires nationales et l’organisation terroriste nommée Boko-Haram. Cameroun, Nigéria, Tchad ont mutualisé les forces dans l’espoir de venir à bout de ces individus cyniques qui n’hésitent plus désormais à utiliser l’innocence de jeunes enfants comme armes explosives.
En dépit de leur éloignement d’avec leurs terres natales, les populations expatriées africaines résidant en Belgique ont décidé de communier ensemble et d’effectuer ainsi une marche de soutien psychologique aux familles restées en Afrique, aux militaires qui par leur sacrifice impulsent une nouvelle vague de patriotisme africain.

La marche a débuté à 15 heures au départ de l’Ambassade du Cameroun.   La chaleur n’aura pas suffi à décourager la quarantaine d’âmes qui ont marché durant 1 heure jusqu’à la place Polaert, lieu très symbolique à Bruxelles par la présence des édifices tels que le Palais de Justice, le Monument National à l’infanterie belge ou encore le Monument aux soldats britanniques.

Marche Solidaire.

Marche Solidaire.

Charlotte Touba, de l’asbl Insertion et Logement pour les Sans-abris et Sans-Logés, également étudiante à la Faculté de Saint-Louis, entre autres parmi les personnes à l’origine de cette initiative louable a tenu un discours fort, émouvant et plein de détermination. Témoignant sa solidarité à toutes les mères qui pleurent leurs enfants enrôlés par les forces paramilitaires de Boko-Haram, invitant à enclencher une solidarité de toute la communauté internationale à l’endroit des victimes de la barbarie. Jane Ura, Coordinatrice de l’African Diaspora For Freedom of Religion  a quant à elle mis l’accent sur les kidnappings incessant de jeunes enfants au Nigéria, un phénomène qui mérite d’être mis sur la table des responsables politiques car il s’agit de la jeunesse, l’avenir de l’humanité.

Étaient également présents Le Cercle de Réflexion et d’Actions pour le Développement, l’Association des Bassa Mpô de Belgique représentée par Monsieur Iyep, l’Association des Étudiants Camerounais de Charleroi par Oscar Momo, l’Arcam de Mons dont l’un des membres fondateurs, Christian Kamewé a tenu à marquer sa présence pour cet événement symbolique. Sans oublier Sarra Mouny à l’initiative de la communication événementielle via le réseau social facebook. Même si le nombre de personnes présentes était inférieur à celui attendu, il ne faut retenir que du positif.

UNIS 2

La marche d’une quarantaine d’individus, africains pour l’essentiel et quelques occidentaux qui ont défilé main dans la main ce 08 août 2015 à Bruxelles pour dire non à la barbarie.

Ralf Touomi

 

Share Button

Comments

comments

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

populaire

To Top