Belgique

BEN HAMIDOU, LE RIRE EST L’ARME DU SALTIMBANQUE

Share Button

Zoom sur l’un des nombreux artistes qui sera bien présent lors du Festival International Rions Ensemble Contre le Racisme qui aura lieu ce 29 septembre au Centre Temps Choisi à Charleroi.

Ben Hamidou est né en 1966 à Oran en Algérie. Il écrit et interprète ses premiers spectacles sur différentes scènes et festivals depuis 1992. Il a notamment travaillé comme maître de cérémonie pour les « dieux de l’opéra » en 2013 à la Maison des Cultures. Il a produit, dirigé des projets et joué dans plusieurs pièces comme « la civilisation », « ma mère » de Driss Chaibi et mis en scène par Gennaro Pitisci. Il a joué également dans « Sainte Fatima de Molem » qui essaie de répondre à la question : c’est quoi être belge ?

Dans ses pièces, la condition de la femme est notamment évoquée. Il anime aussi des ateliers théâtre à la Maison des Cultures pour les adolescents et responsables de certaines maisons de quartiers. Depuis 2011, une trentaine de dame, tout âge confondu, se réunit chaque semaine à un atelier théâtre qu’il anime à Dar Al Amal, Centre pour Femmes à Molenbeek.

Brukmer, à la rencontre d’un artiste, rêveur et passionné qui réserve de nombreuses surprises au public pour le grand événement Rions Ensemble Contre le Racisme à Charleroi

BEN HAMIDOU 1

L’on a pu lire dans certains articles, « humour belge mais version beur ». Cette appellation vous convient-elle ?

Non, pas tout à fait car c’est assez réducteur, à la fois par les thématiques traitées et l’humour utilisé. Ce qui compte, c’est le traitement que l’on donne à son histoire. Partir du particulier à l’universel.

Qui est Ben Hamidou ?

Un artiste, saltimbanque qui aime passionnément son métier et qui essaye de progresser, refaire le monde à son modeste niveau.

BEN HAMIDOU SAINTE FATIMA

Gembloux, à la recherche de l’armée oubliée . Dites nous-en plus…

C’est le spectacle qui m’a fait connaître au grand public, aux médias et aux théâtres. Même si l’idée de la thématique est la mienne, j’étais accompagné d’une dream team : Sam Touzani (comédien, auteur, chorégraphe, danseur), Gennaro Pitisci metteur-en-scène et dramaturge, directeur du Brocoli théâtre) et Nacer Nafti (comédien, auteur). Une écriture à quatre mains produite par le KVS (Théâtre Royal Flamand) et son dynamique directeur Jan Goosens. Une magnifique tournée en France (Festival d’Avignon), au Congo, au Portugal et en Belgique.

Un spectacle intemporel épuré par sa forme. Un excellent devoir de mémoire et un réquisitoire contre toutes les guerres encore d’actualité. Notre fierté est d’avoir représenté la Belgique dans différents festivals. Beau pied-de-nez au théâtre et humour « beur ». Fierté également d’avoir eu l’idée avant nos cousins français avec « Indigènes ».

Vos projets à court terme ?

Je suis toujours en tournée avec le spectacle Djihad de Ismael Saidi et Le mariage de Lila ou le chaos urbain de Jamal Yousfi avec la compagnie des nouveaux disparus. Je reprends également un spectacle avec mon ami Gennaro Pitisci « Sainte Fatima de Molem », en septembre au Centre Culturel de Schaerbeek.

BEN HAMIDOU LE MARIAGE DE LILA

En cinéma, je vais bientôt tourner pour la seconde fois avec les frères Dardenne dans La fille inconnue. Énorme privilège de tourner avec ces deux magnifiques réalisateurs belges. Enfin, dès janvier prochain pour la saison 2016, je commence l’écriture d’un duo avec mon ami Sam Touzani , une mise en scène de Gennaro Pitisci.

Fadela Laanan, Secrétaire d'État à la Région Bruxelles-Capitale, Ministre-présidente du gouvernement francophone bruxellois

Fadela Laanan, Secrétaire d’État à la Région Bruxelles-Capitale, Ministre-présidente du gouvernement francophone bruxellois

À côté de tous ces projets personnels, avec mon association Smoners nous continuons à animer des ateliers de pratique artistique avec des jeunes et adultes, hommes, femmes, à la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale de Molenbeek. Beau challenge. Nous sommes tous des passionnés.

RIONS ENSEMBLE CONTRE LE RACISME est l’événement phare auquel vous assisterez évidemment ce mardi 29 septembre à Charleroi. En quoi selon vous le rire peut-il être une arme pour ramener à la cohésion interculturelle ?

Le Rire est un catalyseur. Je dis parfois quand les gens viennent voir mes spectacles, très souvent ils rient tous mais pas toujours en même temps. Le rire est un dénominateur commun qui permet de rire de tout, oui. Mais avec des nuances et des couleurs différentes.

BEN HAMIDOU LA CIVILISATION MAM MÈRE

Share Button

Comments

comments

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

populaire

To Top