Belgique

Duo for a JOB; une innovation dans la recherche d’emploi pour jeunes d’origines étrangères à Bruxelles

Mariama, 25 ans, chercheuse d'emploi et mentees chez Duo for a job
Share Button

Duo for a JOB nous présente une solution alternative sous forme de parrainage et de coaching personnalisé.

Le principe est simple: mettre en contact des jeunes issus de l’immigration en recherche active d’emploi avec des personnes de plus de 50 ans, afin que ces dernières les épaulent dans leur démarche. L’Europe entière traverse une période de marrasme économique dont les premières victimes sont les jeunes, et surtout les personnes d’origines étrangères. Les organismes et pouvoir publiques semblent désarmés malgré l’existances de structures de mise à l’emploi comme Actiris ou le forem. L’association Duo for a JOB nous présente ici une solution alternative sous forme de parrainage et de coaching personnalisé. Pour mieux comprendre le fonctionnement de ce nouveau concept, nous avons interrogé Alicia Eyongo, l’assistante de communication pour le projet.

Pourquoi Duo for a Job? 

L’idée de partager le savoir et l’expérience d’une personne ayant travaillé dans le milieu qui interesse le jeune, d’être guidé et soutenu dans ses démarches est selon nous une réelle motivation pour un chercheur d’emploi. Le coaching est l’occasion d’échanger, de créer des liens intergénérationnels et interculturels, participant ainsi à renforcer les solidarités de proximité et la cohésion sociale. A Bruxelles, ville multiculturelle, permettre une passerelle entre les jeunes et les moins jeunes à travers le travail crée et renforce le lien social. De plus, favoriser les rencontres permet de sensibiliser le grand public aux difficultés rencontrées par les jeunes issus de l’immigration (première, deuxième ou troisième génération).

N’est-ce pas du travail supplémentaire pour les mentors? 

Pour les mentors, c’est une opportunité de s’engager dans une action de citoyenneté, de rester actif tout en partageant leur expérience, de garder une place importante dans la société, de développer des compétences sociales et enfin d’intégrer un réseau général de mentors.

Présentez  la structure porteuse du projet

Opérationnelle depuis 2013, l’association DUO for a JOB est née de la volonté de jeunes bruxellois de combattre les clivages sociaux et géographiques de leur ville, d’abattre ces murs dressés entre voisins, de valoriser ou revaloriser ceux dont les compétences ou l’expérience ne sont pas, peu ou plus reconnues des autres. Aujourd’hui, c’est une équipe de onze personnes qui fait fonctionner le projet.

J’y ai appris le concept d’holacracy. C’est un système d’organisation de la gouvernance, basé sur la mise en œuvre formalisée de l’intelligence collective. Concrètement, elle permet de partager les mécanismes de prise de décision à travers la définition de rôles et d’équipes auto-organisées. Ce modèle d’organisation renforce l’autonomie et la responsabilité individuelle.

Quels sont les profils de ces mentors?

Les mentors viennent d’horizons très variés et couvrent presque quarante secteurs d’activités différents. Parmi ceux- ci, les ressources humaines, l’enseignement, la santé, la communication, le commerce et l’informatique sont ceux qui comptent le plus de mentors. A ce jour, près de 250 mentors actifs et non-actifs s’investissent dans l’asbl. C’est avec plaisir que nous comptons parmis nous de plus en plus de mentors d’origine étrangère. Nous restons bien entendu toujours à la recherche de nouveaux mentors afin d’agrandir la diversité des secteurs proposés aux mentees.

Concrètement, quel est son rôle?

Le rôle du mentor est de conseiller et aiguiller le jeune dans sa recherche d’emploi grâce à sa propre expérience professionnelle. DUO for a JOB organise, en collaboration avec des partenaires externes, des formations de quatre jours permettant de donner les outils nécessaires aux mentors. Cette formation comprend différents modules concernant  entre autre les relations interculturelles, l’écoute active ainsi que la présentation du «Guide pour un accompagnement humain des jeunes vers l’emploi». Des journées de simulation d’entretien et un service de relecture de CV ont également été lancés avec succès. Enfin les mentess ont l’occasion de participer à la formation Youthstart de huit jours, destinée à stimuler l’esprit d’entreprendre et à mieux connaitre le monde de l’entreprise.

Le cycle de vie d’un DUO

Le cycle de vie d’un duo se décline selon différentes étapes successives, qui sont régulièrement adaptées, afin de répondre adéquatement aux besoins du public ainsi qu’aux objectifs de DUO for a JOB.

Cycle de vie duo for a job

Pensez-vous vraiment que le mentoring peut aider à trouver un job?

A la moitié de cette année 2016, nous sommes à 355 duos formés et 254 mentors investis depuis la création de DUO. Le pourçentage de sorties positives dans les 12 mois reste stable avec 73% de mentees trouvant un emploi, une formation ou un stage!

Seulement un mentee sur quatre est toujours à la recherche d’un emploi dans les 12 mois. Mais pour la plupart, le lien étant créé, les rencontres avec les mentors se poursuivent et la recherche active continue en dehors de l’association. Sur le plan personnel et relationnel, 95% des mentees et 92% des mentors se sont dit (très) satisfaits. Sur le plan de la recherche d’emploi, 92% des mentees et 89% des mentors se disent (très) satisfaits de leur collaboration et des résultats obtenus.

Le mentoring permet non seulement à ces jeunes de trouver leur place dans un nouveau pays, une nouvelle ville et de s’insérer dans un projet de société. Mais de là découle également leur capacité à participer activement à l’essor économique de la société d’accueil, à offrir un horizon à leurs enfants et à construire une certaine cohésion sociale au sein de notre société multiculturelle. Cela passe, entre autres, par un accompagnement individuel et adapté de ces personnes. C’est ce que propose DUO for a JOB, et ça marche!

duo for a job , evaluation

Qui sont vos soutiens? privés ou publics? 

DUO for a JOB est soutenu à la fois par le privé et le public. Nous travaillons avec de nombreuses structures bruxelloises de mise à l’emploi afin de permettre une coordination sociale active et efficace, comme ACTIRIS, service public d’emploi bruxellois. Mais également d’autres organismes ayant des problématiques et des publics semblables comme BON vzw, bureau d’accueil bruxellois pour l’intégration civique, CONVIVIAL qui a  pour mission d’accompagner les Réfugiés, CARITAS INTERNATIONAL qui apporte une réponse humaine et individuelle au parcours migratoire de chacun, défend les droits des migrants et les accompagne dans la recherche de solutions durables dans notre pays ou ailleurs ou encore le CENTRE BRUXELLOIS D’ACTION INTERCULTURELLE (CBAI) qui a pour objectif la promotion active des relations interculturelles à Bruxelles en particulier, et dans la société belge en général.

Quels sont vos objectifs à moyen terme?

L’année 2016 poursuit un double objectif ambitieux: offrir un accompagnement à davantage de jeunes bruxellois et développer nos activités dans les autres régions du pays (Liège et Anvers). En 2015, 150 duos ont été créés, à la moitié de cette année 2016 , nous avons plus que doubler ce chiffre.

Pour atteindre ces objectifs, notre stratégie reposera sur différents facteurs clés:

  • Renforcer le recrutement de mentors et mentees à travers de nouveaux canaux de communication. A cette fin, une nouvelle responsable marketing & communication a été engagée chez DUO for a JOB.
  • Diversifier les sources de financement et développer de nouveaux partenariats afin de conserver notre indépendance et pérenniser le projet;
  • Développer l’implication bénévole au sein de l’association, au-delà de la mission de mentor, pour pouvoir mettre en place de nouveaux projets/duos sans accroissement substantiel de nouvelles charges.

DUO visera par ailleurs à renforcer ses synergies au sein du secteur associatif bruxellois. Nous souhaitons ainsi continuer à mieux orienter les mentors et mentees vers les services compétents et spécialisés. Cela nous permettra aussi d’identifier les thématiques sur lesquelles DUO for a JOB pourrait avoir une valeur ajoutée.

Enfin, nous souhaitons développer un volet plaidoyer dans nos activités afin de témoigner de notre expérience et participer aux débats existants.

—————————————————————————————————————————————————————————-

Histoires de DUO

Honorine, 25 ans, originaire du Rwanda et diplômée en ressources humaines, a eu l’occasion de travailler avec Serge, 66 ans, ancien chasseur de tête. Elle a soutenu son mémoire en novembre 2015 et été embauchée en CDD chez Oxfam.

«Je dirais que DUO for a JOB est une expérience géniale. Avec un duo sur mesure, mon mentor m’a beaucoup aidée non seulement dans ma recherche d’emploi mais aussi dans mon développement personnel. Sans oublier les coordinateurs qui suivent de près l’évolution du duo. Le programme en général est vraiment bien conçu. »

Habibatu, 24 ans, originaire de Sierra Leone, a rencontré Rose-Marie, 62 ans, infirmière. Elle travaille actuellement comme aide-soignante.

«Avant que je trouve DUO for a JOB, j’étais perdue, découragée dans ma recherche d’emploi. J’avais aussi beaucoup de soucis familiaux, j’avais interrompu mes études d’infirmière. DUO for a JOB m’a aidée à effacer tout cela et m’a accompagnée personnellement dans toutes mes démarches. Ils m’ont redonné confiance, m’ont montré qu’il existait beaucoup de possibilités comme reprendre des études et travailler en même temps. DUO for a JOB m’a trouvé un mentor formidable et expérimenté! Rose-Marie m’a beaucoup aidée dans ma recherche d’emploi. Je lui suis très reconnaissante de tout ce qu’elle a fait pour moi».

evaluation duo for a job

 

Share Button

Comments

comments

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

populaire

To Top