crise politique au cameroun
politique

Bruxelles; Grande conférence sur la crise anglophone du Cameroun

Share Button

Ce samedi 2 decembre de 16h à 20h en présence d’un représentant ambazonien.

Le cameroun traverse une crise politique des plus sérieuses. Ce pays d’Afrique central est l’un des seuls à connaitre une paix relative depuis 40 ans. Cependant, peu de choses vont bien, ou rien ne va, diraient certains. Corruption et dépravation des moeurs résident en toile de fond dans tous les secteurs d’activités. Le chef de l’Etat Paul Biya, surnomé « homme lion », réputé pour son silence et sa finesse politique est depuis peu confronté à la grogne des populations et et particulièrement anglophones, qui réclament du travail, plus de justice et d’équité de traitement entre les deux communautés linguistiques du pays.

Plus qu’un problème linguistique, ce qui est présenté comme une crise  anglophone cache un magma de conflits de pouvoirs. L’opposition, devenue inexistente par la ruse de Biya (84 ans), n’a plus pour seul espoir d’accession au pouvoir que la mort du roi. En attendant, c’est au sein du RDPC le parti au pouvoir que les forces entrent en action. Des clans s’affrontent, les blocs se forment et s’arment, tous attendent l’assaut final, de qui partira l’étincelle?

Dans le même temps, Boko Haram continue de flirter avec le nord du pays, financé par des forces occultes. Des sources bien informées évoquent la France qui serait prête à semer le chaos si Biya continuait de céder aux exigences des forces contraires. Boko haram est une épée de damoclès sur la tête du roi Biya. Bolloré tient à préserver ses intérêts dans le pays, car la Chine prend de l’importance. Comme souvent dans ces conditions, refont surface des cessessionistes. Ils sont anglophones et ne représentent pas forcément l’entiereté de la partie anglophone, car ils veulent quiter le cameroun et révendiquent la création d’un Etat qui se nomerait ambanzonie, une terre riche en pétrole et frontalière au Nigéria. Ils ont une idéologie, des convictions et veulent en découdre avec le régime de Biya. 

Dans ce micmac géopolitique et des tensions plus que palpables, il était temps de donner sereinement la parole à plusieurs protagonistes:

André YINDA, Politologue, Chercheur en Sciences Sociales;

Dr. Larry AYAMBA, Secretary of State, Ambazonia Governing Council (AGC);

Dr. Moise ESSOH, Président de l’Union des Populations du Cameroun (UPC-Manidem), section BENELUX;

Joël Didier ENGO, Président du Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P), Cameroun;

Olivier DOSSOU, Modérateur

De 16 h à 20 heures, Restaurant Horloge du Sud, 141, Rue du Trône, 1050, Ixelles

Contact: 0484982318 ; africadebats@gmail.com ; PAF : 5 euros

conference sur le cameroun

Share Button

Comments

comments

Bruxelles; Grande conférence sur la crise anglophone du Cameroun
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

populaire

To Top