pretty heads
business

Une innovation en matière de rajouts de cheveux ethniques: « Pretty Heads »

Share Button

Une solution technique et entrepreneuriale à des problèmes de santé chez les femmes noires.

Après plusieurs années d’observation et 4 années de travail dans un centre capillaire, Martine Lambert, flamande d’origine sénégalaise, s’est penchée sur la santé du cheveu africain.

« Au cours de mes expériences, j’ai vu des atrocités qui m’ont fait comprendre que les coiffures protectrices (greffes, tissages…) ne font pas du bien au cheveu, bien au contraire, c’est la principale cause de cassures, de chutes de cheveux, et de maladies du cuire chevelu»

Les cheveux des noirs sont différents et plus fragiles, nous explique Martine. Ils auraient donc besoin d’entretiens particuliers. Quand on les garde dans des tresses durant 3 mois, ils manquent d’aération et se privent d’hydratation d’une part. D’autre part, chaque individu perd naturellement 100 à 150 cheveux par jour. Ceux-ci s’accumulent dans ces tissages et forment des nœuds qui finissent par abîmer le cheveu. Le rinçage, jamais parfait après un lavage au champoing laisse des produits chimiques qui génèrent dans les meilleurs des cas, des pellicules. Sur le marché en général, il n’est disponible pour les femmes noires que deux solutions : le tissage et les perruques. insuffisant !

La solution Pretty Heads de Martine Lambert

pretty heads pour cheveux noirs

A travers sa nouvelle marque « Pretty heads », Martine Lambert propose des solutions : Un système qui vient pallier déjà à la difficulté d’entretenir quotidiennement ses cheveux, tout en leur donnant un aspect esthétique de haute qualité.

« Pretty heads est une ligne de rajout de cheveux qui s’adapte au cheveu naturel de l’utilisatrice et se fixe grâce à un système de clips. Ce système valorise le cheveu, le protège. L’ensemble est léger et ne provoque pas de tensions au niveau des racines des cheveux. Si j’ai des cheveux bouclés, je vais choisir le même type de rajouts qui va se confondre au vrai cheveu et constituer un ensemble aéré que je pourrais de plus enlever à tout moment pour prendre soin de mes cheveux ».

Où trouver Pretty heads

Martine Lambert est soucieuse de voir son produit certes esthétique, mais aussi comme une solution sanitaire. Pour cela, elle se refuse de le placer chez des revendeurs qui n’apportent rien en terme de conseil et n’y connaissent rien à la problématique.

« Nous vendons en ligne sur notre site curlsociety.com et chez quelques coiffeurs spécialisés dans les cheveux naturels. C’est aussi une philosophie, car je voudrais que les femmes améliorent leurs méthodes d’entretien des cheveux ».

A propos du mouvement nappy…

« Ces questions vont bien au-delà d’une affaire de cheveux et de beauté. C’est aussi des réflexions sur l’acceptation de soi en tant que femme noire. Rien que pour cela, c’est un mouvement que je trouve utile ».

pretty heads pour cheveux noirs

Martine Lambert sur la gauche

Share Button

Comments

comments

Une innovation en matière de rajouts de cheveux ethniques: « Pretty Heads »
projection malaria business senghor
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

populaire

To Top