top10 des evenements afrobelge marquants
Belgique

10 évenements qui ont marqué les communautés africaines de Belgique en 2018

Share Button

De l’affaire Best Kurtis à l’élection de Pierre Kompany en passant par la coupe du monde de foot et le succès de l’artiste Rachel Onema, voici le top 10 d’évènements ayant marqué la communauté afro-belge en 2018.

I- L’affaire Kurtis, cet enfant retrouvé noyé à l’école.

Le 9 octobre, un enfant de 4 ans d’origine camerounaise est retrouvé noyé dans un étang du chateau de Gaasbeek dans le Brabant Flamand alors qu’il était en excursion scolaire avec sa classe, donc sous la responsabilité de son école « les petits Goujons » à Anderlecht.

Le petit Best Kurtis est alors évacué au centre flamand de revalidation de Inkendaal où il est jusqu’à présent plongé dans un coma. La famille dépose plainte et essuie un déni de responsabilités de la part de l’école. La communauté africaine crie au scandal, lève la voix et se mobilise sans suite. L’absence de relai médiatique laissera pantois plus d’un malgré les multiples sollicitations. La presse en parlera tout de même le 26 decembre pour annoncer l’affaire classée sans suite par le tribunal. C’est par ce biais que Meya Nikaise, la maman de kurtis apprendra la nouvelle. « Kurtis est toujours là, couché, il ouvre les yeux, il ne voit pas, il n’entend pas »s’exprime la mère qui ne compte pas s’arrêter là.

Page Facebook de soutien: Justice pour Kurtis

2- L’inauguration d’un square Lumumba à Bruxelles

57 ans après l’assassinat du père de l’indépendance congolaise(1925-1961), un square a été inauguré par la ville de Bruxelles et son Bourgmestre Philippe Close après les refus catégoriques d’Ixelles et une bataille acharnée des associations Collectif mémoire coloniale, Bamko, Change et bien d’autres. Tout un symbole : elle fait pratiquement face à la statue de Léopold II sur son cheval, en bordure du Palais royal. Un roi qui avait fait du Congo belge sa propriété privée, faisant couper bien des mains dans ses exploitations de caoutchouc, comme l’avait révélé en 1903 le rapport d’un consul britannique, Roger Casement. Un pas en avant pour la Belgique qui tente rudement d’affronter son passé colonial. 

3-Un mondial belge exceptionnel avec 9 joueurs d’origines africaines

On a vu le temps d’un mois et de 7 matchs, une Belgique unie au rythme des diables rouges. Belges et non-belges d’origines africaines, tous à fond derrière l’équipe nationale de foot. Il s’agissait d’une première tout de même de voir autant d’africains sous le maillot rouge. Une raison supplémentaire évidente du soutien aussi massif d’afro-belges:

 Vincent Kompany (Manchester City, ANG), Dedryck Boyata (Celtic) Nacer Chadli (WBA, ANG), Moussa Dembélé (Tottenham Hotspur/ANG),  Marouane Fellaini (Manchester United/ANG), Youri Tielemans (Monaco, FRA), Axel Witsel (Tianjin Quanjian/CHI) Michy Batshuayi (Dortmund, ALL), Romelu Lukaku (Manchester United/ANG), auront donné le sourir et un espoir d’acceptation à part entière au sein de la communauté nationale belge. Un rêve de trop courte durée rattrapé par la giffle Umtiti et les évenements du Parc Maximilien.

4-Des milliers de réfugiés entassés au parc maximilien

Ils sont des milliers de réfugiés demandeurs d’asile entassés dans le Parc Maximilien à Bruxelles dans des conditions inhumaines. Parmi eux, certes une minorité de sub-saharien, mais des centaines tout de même. Une mobilisation intense et longue de la part des citoyens belges de tout bord marquera cette année 2018. Face à un gouvernement aux positions d’extrême droite sur ces questions, les communautés ont répondu présentes. Anonymes et personnalités connues, se sont impliquées dans la gestion du parc. Entre autre, Ika de jong s’est jointe avec son réseau à la Plate-forme de soutien aux réfugiés qui au mois de mai déjà, avait pris en charge environ 500 personnes quotidiennement. Offert près de 100.000 nuitées, et 58.000 repas.

5- Mukwege: prix nobel de la paix

Nadia Murad et le Dr Denis Mukwege ont reçu officiellement le 11 decembre, le prix nobel de la paix. Un hommage mérité pour un homme qui a consacré sa vie à « réparer » les femmes victimes de violences sexuelles au Congo. La forte communauté congolaise associée à l’ensemble des ressortissants d’origines africaines ont accueilli l’évènement avec une émotion particulièrement vive après plus de 3 années d’actions d’un comité de soutien mené entre autre par Eléna Matundu. C’est une centaine d’afro-belges qui ont fait le déplacement pour Oslo. Rarement un personnage contemporain n’avait fait autant d’unanimité au sein des communautés africaines.

6-Elections communales: Pierre Kompany, premier noir Bourgmestre en Belgique

On se souviendra de cette élection du 14 octobre qui placera pour la première fois, un noir à la tête d’une commune belge en tant que Bourgmestre (maire). Pierre kompany, le père de l’autre devient Bourgmestre de Ganshoren, une commune bruxelloise. Derrière lui, on assiste au retour aux affaires de Dorah Ilunga, Echevine (adjoint au maire) à St-josse, Colette Njomgang (Etterbeek), Béa Diallo (Ixelles), Christian Ngongang (Marche en Famene), Philippe Boitéké (St-josse) qui rempilent dans leurs collèges respectifs. Notons l’entrée fracassante de Ken Ndiaye et Alain Mugabo comme Echevins à Ixelles et Forest, grâce au tsunami écolo.

7- La restitution d’objets volés lors du massacre colonial

La vague africaine de révendication de restitutions du patrimoine artistique aux pays européens n’a pas épargné la Belgique. Associations militantes et personnalités africaines ont enclenchée une série de révendications à plusieurs échelles. En Belgique, c’est par le baiais de l’association d’afro-descendants Bamko-Cran que la demande de restitution des objets « acquis lors de massacres coloniaux » est partie, faisant des vagues médiatiques. Bamko demande par la voix de sa présidente Mireille Tseusi-Robert la mise en place d’une commission pour déterminer les origines de ces objets. Affaire à suivre…

8- Les élections au congo

Le Congo sous haute tension, et c’est toute l’Afrique qui garde les yeux rivés vers le royaume de Kabila. Entre élections reportées et feuilletons surréalistes, la saga politique congolaise a mobilisé durant toute l’année, les esprits afro-belges et alimenté en permanence des débats. Peu de fractures cependant ont été  observées dans l’opinion général, tous révendiquent le départ de Kabila et émettent le voeux d’une démocratie en RDC. Les diasporas semblent avoir compris l’importance du Congo dans les enjeux stratégiques africains, d’où un intérêt massif manifesté par les diasporas des autres pays. Aucune tendance particulière vers un candidat. La peur des massacres pousse à la modération et à l’attente.

9- Rachel Onema fait un carton avec « Toca »

Rachel Onema sera bien une des révélations musicales de cette année 2018 avec son titre Toca qui la propulse hors des frontières belges. Jusqu’en Asie, la bruxelloise fait danser du monde avec son « Toca »

10- A vos suggestions

Vous pensez à un évènement que vous jugez majeur, mais ignoré ou oublié par notre rédaction, écrivez-nous, nous en parlerons! 

Share Button

Comments

comments

10 évenements qui ont marqué les communautés africaines de Belgique en 2018
1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Dîner de Bienfaisance avec l’association « Gbevile » ce samedi 16 novembre 2019 – Brukmer

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

populaire

To Top