GRAPA
Arts visuels

La grande Rencontre des Artistes Peintres Africains pour sa troisième édition

Share Button

 “What if we propose something new ?”

Du 18 au 20 octobre 2019 à la Galerie Pascal Polar, à Bruxelles, rendez-vous avec huit artistes peintres africains d’exception qui viennent présenter leurs œuvres.  

La GRAPA est une initiative du peintre Porto-Congolais, Kevin-Michel, artiste entrepreneur. L’objectif est ambitieux : Exposer des artistes africains de renom et en devenir sur le marché international de l’art contemporain. Le but de cette rencontre, est de promouvoir les acteurs culturels africains ou inspirés par l’Afrique et proposer aux galeristes, collectionneurs, amoureux d’arts, un éventail culturel à découvrir le temps d’un weekend.

Cette année, pour la 3e édition, la GRAPA change les codes d’antan et nous vient avec un événement plus intimiste avec huit artistes choisi.e.s pour la singularité de leur démarche et qui durant 3 jours partageront au public les messages que portent leurs œuvres. Point majeur de cette nouvelle édition, la réflexion sur la place de l’artiste africain et de son oeuvre au niveau international. Ce questionnement sera matérialisé par le talk :  » What if we propose something new? « , une mise en abyme de l’art contemporain africain, ses artistes, sa valeur, sa reconnaissance, sa hiérarchisation ethnique.

SANDRA DESSALINES – HAÏTI

Toute la beauté, les traditions festives mais aussi les dures réalités socio-économiques du peuple haïtien surgissent des tableaux sculptures de Sandra Dessalines dont l’incroyable vie vous happe littéralement dans un tourbillon d’émotions, de musiques et de saveurs odorantes. Elle pétrit, elle modèle et sculpte ces corps meurtris harassés de travail, ou habités d’une spiritualité sensuelle, quasi érotique, exacerbée par les rituels vaudous.

MOLLY WINCKELMANS – ZIMBABWE

Artiste incontournable avec sept « prix d’excellence dans les arts visuels » et deux de ses œuvres font partie de la collection permanente de la « Galerie d’art nationale. Le thème du pouvoir féminin et de la maternité occupe une place centrale dans ses œuvres. Molly est une peintre belgo-zimbabwéenne. Son style est sans compromis, « figuratif abstrait » et très contemporain. Le message que Molly diffuse à travers ses toiles est universel et permet de lever sans effort toutes les barrières culturelles.

RHODE BATH-SCHÉBA MAKOUMBOU – CONGO

Rhode Makoumbou est une artiste dont les œuvres sont marquées par son engagement à « valoriser les métiers traditionnels qui tendent ou qui ont quasiment disparu aujourd’hui et les activités liées au monde paysan », souligne-t-elle. Rhode a déjà participé à plus de 240 expositions individuelles ou collectives dans 19 pays du Monde entier depuis l’année 2000. Elle a obtenu le Grand Prix des Arts et Lettres du Président de la République et a été élevée au grade d’officier du dévouement congolais en 2013. Sa dernière réalisation, c’est une sculpture en hommage à Patrice Lumumba.

JEAN CLAUDE LOFENIA – RDCONGO

C’est le pouvoir, la couleur, le mouvement et l’énergie pure qui explosent dans ses peintures. Des œuvres de style populaire qui analysent sans concession la vie et notre avenir dans les relations entre les hommes et leurs technologies avec cette nature qui nous observe patiemment …

PEHAH JACQUES SORO – CÔTE D’IVOIRE

Les thèmes qu’il aime aborder dans son art sont : la femme, l’unité dans la diversité et les valeurs culturelles africaines. Péhah entame son rituel créatif par une recherche graphique et chromatique avant de passer à la peinture et au collage si cela est nécessaire.

MOUNOU DÉSIRÉ KOFFI – CÔTE D’IVOIRE

Dans ses tableaux, Mounou décline les rues et les habitants d’Abidjan. Les enfants y sont régulièrement mis en scène pour parler délinquance des mineurs ou violence faite aux plus jeunes. L’hyper-connexion est pour lui également un autre fléau qu’il cherche à dénoncer.

ROMARIO ROLOOK LUKAU – RDCONGO

À travers son art, il entame une discussion sur les choses qu’il croit comprendre de ce qu’il entoure. En faisant du corps un support, il pousse le public à la réflexion sur la société et la politique. Son approche artistique actuelle évoque la pratique de l’écriture sur le corps dans l’Afrique traditionnelle. En Afrique, les scarifications constituent une forme d’écriture corporelle aux significations multiples : appartenance à un clan ou à une tribu. Dans ses peintures, les scarifications se situent à la croisée des influences du monde colportées par internet et les réseaux sociaux.

KEVIN – MICHEL FERREIRA – RDCONGO

L’artiste peintre Porto – Congolais, fait partie de cette nouvelle génération d’artistes africains décomplexés qui puisent fièrement leur inspiration dans le savoir-être ancestral. Baigné dans l’art depuis son Kinshasa natal, il se revendique du courant cubisme, non pas celui de Picasso mais celui des masques Wobé de la Côte d’Ivoire. Ses toiles interprètent sa vision du quotidien, les moments simples ou glorieux qui font une vie, l’essence de l’existence. Elles sont la promesse d’un ballet artistique où les couleurs, audacieuses, répondent à une signature unique !

La GRAPA, du 18 au 20 octobre à la Galerie Pascal Polar à Bruxelles, c’est rencontrer, échanger, s’inspirer, partager avec les artistes mais aussi avec un public intéressé et des professionnels du secteur. Amoureux de l’Art ? What if we propose something new ?

Share Button

Comments

comments

La grande Rencontre des Artistes Peintres Africains pour sa troisième édition
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

populaire

To Top