rachel onema red win
Culture

Rachel Onema, une entrée fracassante sur la scène du hip hop belge

Share Button

Après des années de travail dans l’ombre,  la jeune talentueuse bruxelloise Rachel Onema, débarque avec son premier clip, « RED WINE », signé Frank Luckaz à la technique et produit par Hottrak et Dev K.!

Le style est marqué, les influences sont diverses et l’artiste, au delà de son charisme naturel, dégage une forte détermination.

« C’est dommage qu’on soit obligé de  catégoriser nos oeuvres. Mon style, je l’ai appelé afropean melting pop, car c’est un mélange de mes influences. Enfant, j’écoutais du Franco, du Papa Wemba, jackson 5, Lionnel Richie et en grandissant, je me suis nourri de Hip-Hop américain des années 90…Le slogan de Puff. Daddy m´a marquée enfant, et depuis lors est devenu mon mot d´ordre : « can´t stop, won´t stop » Vous l´aurez compris, quelques soient les circonstances : je ne lâche rien! »

Fan de Michael Jackson pour sa rigueur, son perfectionnisme et son originalité, Rachel est surtout grande admiratrice de Toni Braxton qu’elle considère comme modèle. Si il existe des similitudes corporelles et de gabarit évidentes, Rachel souhaite comme son modèle, pouvoir être reconnue par sa voix et son style dès les premières notes musicales. Ce serait un must pour celle qui a eu envie de chanter grâce à sa mère qui dit-elle, avait une voix apaisante et rassurante. Face aux agressions de la vie, Rachel a trouvé en la musique une soupape émotive, une escapade, le moyen d’être une personne autre.

Ses ambitions

Rachel prévoit de grimper step-by-step avec la sortie d’un EP « Preach » très prochainement, puis de son premier album. Et pourtant, elle dispose d’une centaine de chansons enregistrées mais très critique envers elle même, elle a préféré prendre son temps pour mettre « Red wine » sur le marché. Sa priorité en terme de carrière, reste pour l’instant d’être reconnue, vivre de son art et dépasser les sommets. L’idée de devenir porte-parole, « voix des petites voix », sans aspirer au rôle d’idole, mais d’icône.

Frank Luckaz « le magicien »

« Je suis très contente du rendu qualitatif du clip, grâce à Frank Luckaz, « le magicien ». Malgrè quelques divergences de vue avec lui, il est indéniable qu’il connait son métier, il a une approche professionnelle, et il est fort probable que je  travaille avec lui pour d’autres clips. »

C’est donc de manière fracassante que Rachel Onema rentre dans l’ arène et promet de nous gâter cette année.

Une lady à suivre! 

Sur FACEBOOK
www.rachelonema.com
Instagram : rachel_onema
Twitter: Rachel Onema

 

Rachel Onema

photo Amin Bendriss

Share Button

Comments

comments

Rachel Onema, une entrée fracassante sur la scène du hip hop belge
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

populaire

To Top