8.2 C
Londres
dimanche, janvier 29, 2023
CultureCinemaNous sommes allés voir Black Panther en avant Première...

Nous sommes allés voir Black Panther en avant Première pour vous!

-

- Advertisment -spot_img

Aux USA, Aller voir Black Panther est devenu un symbole de défiance contre le président Trump.

Ryan Coogler, le réalisateur, nous présente un film puissant qui rencontre un énorme succès aux États-Unis en ce moment. Ses points forts ? Un casting de malade (Chadwick Boseman dans le rôle principal, Lupita Nyong’o, Michael B. Jordan, Andy Serkis, Angela Bassett et Daniel Kaluuya, que nous avions déjà vu dans Get Out, entre autres). La bande son, coproduite par la superstar du rap Kendrick Lamar ramène une super touch a un film dont la thématique est des plus entrainante; impossible de rester indifférent.

Après la mort de son père dans Captain America : Civil War (2016), T’Challa devient héritier du trône de Wakanda, pays fictif africain. Si Wakanda semble être un pays pauvre – imitant les stéréotypes sur l’Afrique – en réalité il possède une matière nommée vibranium, qui leur permet d’avoir de l’énergie illimitée et des grandes richesses secrètes. T’Challa devra donc faire face aux problèmes qui vont découler de cette richesse. Erik Killmonger (Michael B. Jordan) voudra détrôner T’Challa; un dealer d’armes va essayer de voler le vibranium…Tous les ingrédients sont réunis pour fabriquer des intrigues.

Ce film doit aussi être compris dans un contexte politique particulier, où les mouvements des droits fondamentaux et l’optimisme interracial de l’ère Obama ont été éclaboussés. Aux USA, Aller voir Black Panther est devenu un symbole de protestation contre le président Donald Trump et ses déclarations sur les peuples Haïtiens et Africains. Frederick Joseph a créé le #BlackPantherChallenge, campagne qui visait à acheter des tickets de cinéma pour que tous les enfants aient l’opportunité d’aller voir le film en grand écran. La campagne de Joseph fut un grand succès, recueillant plus de 40 000 dollars américains.

Black Panther nous présente ce que l’Afrique aurait pu être et devenir sans la colonisation. Mais pour les enfants c’est plus que celà. En regardant le personnage de la Panthère Noire, chaque enfant noir peut s’identifier à un personnage de fiction, à un super-héro fort tout comme les autres.

Des femmes à la peau foncée et aux rôles importants

Un autre élément important traité par le film c’est le féminisme. Non seulement il y a une véritable présence d’actrices afro descendantes, mais en plus elles jouent des rôles forts et importants. Letitia Wright joue le rôle de la Princesse Shuri (la sœur de T’Challa), éminente scientifique qui crée les armures de son frère grâce au vivranium. Danai Gurira et Florence Kasumba sont membres du clan Dora Milaje, les gardes du corps du Prince. Lupita Nyong’o est une super espionne nommée Nakia (pour laquelle T’Challa pourrait être intéressé amoureusement parlant). Toutes ces femmes qui entourent le personnage principal sont des femmes fortes et indépendantes.

Ces actrices aux rôles importants ont toutes des peaux foncées. Un clin d’oeil en direction du système de discrimination contre les personnes à la peau plus foncée. Ce phénomène, qui a souvent lieu entre personnes de la même origine raciale ou ethnique, est à l’origine du phénomène de décapage, d’éclaircissement forcé de la peau avec des conséquences dramatiques pour la santé physique et mentale.

Black Panther est un film qui résonne fort! Le premier super-héro à la peau noire (après Cat Woman et Hancock),  C’est le reflet d’une lutte contre les inégalités raciales, mais également une lutte en faveur de l’afro féminisme.

Rendez-vous au 14 février en avant première en Belgique.

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Latest news

La coordination des sans-papiers de Belgique appelle à une manifestation le 26 février

"La politique d’asile et migration belge : rien que du laisser mourir" selon le communiqué de la coordination Les personnes sans-papiers...

Rencontre Lisangafrika; « Ode to black woman » le 28 janvier à Bruxelles

Les battantes d'hier, d'aujourd'hui et de demain Le groupe afro-belge Lisangafrika a initié depuis un an, des conférences networking thématiques...

L’artiste Rolook s’expose à Bruxelles du 9 au 12 février

Une figure emblématique de l'art contemporain africain Fruit de l’Institut des Beaux-Arts et de l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa, Romario...

60 ans d’indépendance avec le festival panafricain d’Alger, le 21 janvier à Bruxelles

Alger fut une plaque tournante du cinéma décolonial A l'occasion des 60 ans d'indépendance de l'Algérie, la CINEMATEK royale de...
- Advertisement -spot_imgspot_img

« Le chef est chef, même en caleçon » les 15 et 16 décembre à l’Espace Magh à Bruxelles

L’histoire d’un journaliste africain en pâture en Europe qui découvre que la liberté d’expression est irréelle, impossible! Qui mieux qu’un...

Qu’est ce qui se cache derrière le football féminin?

Le football féminin offre autant de sensation que le football masculin. Pourtant, plusieurs polémiques au sujet du cachet des...
- Advertisement -spot_imgspot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you