Afrique

Le Comité Afro européen rentre dans un combat radical contre la malaria

Share Button

Le Comité Afro européen (C.A.E) tient le taureau par les cornes grâce à son projet « Lum Artémisia »

Les chiffres restent affolants depuis plus de 50 ans de « lutte » institutionnelle ! Le paludisme continue de ravager des populations africaines en 2019 et reste la première cause de mortalité :

  • 3,5 milliards de personnes sont exposées, 250 millions de personnes par an souffrent de crises paludéennes et 1 million d’entre elles en meurent
  • 87% de la population africaine n’est pas apte financièrement à acheter des médicaments reconnus, tandis que 1 médicament sur 2 est un faux !

Des statistiques qui témoignent d’un échec cuisant du monde politico-scientifique institutionnel et poussent à se poser de vrais questions notamment sur la volonté réelle d’en finir ?

Dans le même temps, l’enquête-documentaire de Bernard Crutzen (Golden Artistic Award 2018) « Malaria Business », nous dévoilait qu’une plante appelée Artémisia, utilisée en chine depuis 2000 ans, soigne et prévient cette maladie. Cette plante est pourtant interdite en France, en Belgique et déconseillée par l’OMS (Organisation Mondiale de la santé). Autrement dit, le paludisme est un business qui rapporte gros et les bénéficiaires seraient protégés par des institutions supranationales.

 Le Comité Afro Européen, une association belge pilotée par Miroy Kizamie, développe des actions de développement sur 5 axes, à savoir la Culture, l’Education, la Santé, l’Information et la Formation. Le développement du projet Lum’Artemisia s’inscrit dans l’axe santé et a vu le jour après des recherches, études et essais cliniques sur les effets de l’Artemisia Annua/Afra réalisées par le Dr. Tchandema, médecin-obstétricien, coordinateur du CAE RDC et Afrique et d’autres chercheurs.

« Nous collaborons avec More 4 Less, association française qui promeut l’utilisation de l’Artemisia par l’intermédiaire de la Maison de l’Artemisia Paris, comme traitement de lutte contre le paludisme avec l’objectif d’éradiquer le paludisme en Afrique tant en traitement curatif que préventif et ainsi que le soutien à la recherche scientifique selon les normes de l’OMS et la production des résultats des recherches déjà réalisées ».

Nous explique Miroye Kizamie.

Le CAE RDC a entamé la mise en place de champs d’Artemisia afra sur Lumata avec des plants de pousse d’Artemisia Afra et Annua en provenance du Malawi et ailleurs.

La culture de l’Artemisia afra a été encouragée par plusieurs facteurs dont notamment les résultats obtenus des essais cliniques qui ont démontré l’efficacité de la tisane comme traitement contre le paludisme ; l’utilisation par les tradipraticiens locaux depuis plus de trois générations, leur efficacité prouvée aussi contre la tuberculose, l’ulcère de Buruli, la Bilharziose et le diabète.

Concrètement, sur le terrain, l’association réalise des études médicales et agronomiques, propose des formations, partage des semences et encourage la transmission de savoir agronomique et médical.

Share Button

Comments

comments

Le Comité Afro européen rentre dans un combat radical contre la malaria
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

populaire

To Top