festival millenium
Culture

11 films à voir absolument au festival millenium du 16 au 24 à Bruxelles

Share Button

Pour cette 12e édition, les programmateurs ont sélectionné pas moins de 93 films venus du monde entier

Créé en 2009, le festival Millenium a pour objectif premier d’établir un lien entre les différentes facettes du cinéma documentaire et les grands enjeux de notre époque. Des films inédits, primés, sélectionnés aux Oscar, ou des “nouveaux nés”, tout juste sortis des bras de leurs réalisateurs. De près ou de loin, ces films explorent une question essentielle de notre monde moderne : celle des Frontières!

« A l’usage des vivants » de Pauline Fonsny

Vingt ans après l’assassinat en Belgique de Semira Adamu, demandeuse d’asile nigériane de 20 ans, deux femmes racontent dans un cri de guerre conjugué au féminin. À travers leurs récits, elles mettent en lumière la réalité des centres fermés pour migrants, les conditions de détention, la souffrance des détenus, les exactions des gardiens et des gendarmes.

« Le choix de Daniel », de Safia Kessas et Mathieu Neuprez

Moubarak fait ses démarches pour demander l’asile en Belgique. Il est le protégé de Danielle, une pensionnée qui s’occupe bénévolement de réfugiés en les accueillant chez elle. Cet engagement de sa part engendre une situation conflictuelle avec sa fille, Francesca, qui trouve que sa mère ne s’occupe plus suffisamment de sa famille.

« A fish tall » de Emmanuelle Mayer

Johnny croit en l’avenir de l’Afrique. Il vit en Israël mais rêve de retourner au pays avec des techniques modernes de pisciculture. Sa femme, Thérèse, a peu d’espoir qu’ils réussissent quelque chose là-bas. Elle veut offrir à
leurs enfants le meilleur futur possible. Quand leurs visas arrivent à expiration, la tension monte entre eux et conduit à un clash inévitable.

« Le loup d’or de Balolé » de Chloé Aisha Boro

Au coeur de Ouagadougou, se trouve une carrière de granit où près de 2 500 personnes, adultes et enfants, travaillent dans des conditions dantesques, en marge d’une société qui refuse de les voir. Mais en 2014, la révolution a
laissé ses marques et a soufflé sur les esprits un vent d’émancipation et d’espoir.

« Softie » de Sam Doko

Boniface « Softie » Mwangi, militant politique kenyan, décide de se présenter aux élections régionales. Mais son idéalisme et son optimisme
l’aideront-ils à faire face aux dynasties politiques, à leur corruption et aux menaces qu’elles font peser sur ses proches ? Le sort de son pays doit-il passer, comme il l’a toujours cru, avant le sort de sa famille ?

« Système K » de Renault Barret

Système K comme Kinshasa. Au milieu de l’indescriptible chaos social et politique, une scène contemporaine bouillonnante, créée à partir de rien, crie sa colère et rêve de reconnaissance. Malgré le harcèlement des autorités et les difficultés personnelles des artistes, le mouvement envahit la rue et plus rien ne l’arrêtera !

« Saudade » de Denize Galiao

Une ancienne légende brésilienne raconte que les dieux africains ont créé le sentiment appelé « sauda » pour rappeler aux personnes d’où elles viennent et qui elles sont. Dû à leur âge avancé, les parents de Denize
Galiao ont davantage besoin de son soutien. Plus le temps passe, plus Denize sent grandir en elle le sentiment de ne pas être là où elle
le devrait.

« Another paradise » de Olivier Magis

y a une cinquantaine d’années, la communauté créole des Chagos a été chassée de son archipel par les autorités britanniques. Une femme
charismatique, Sabrina Jean, mène le combat des exilés des Chagos au Royaume-Uni. Elle se bat pour récupérer sa terre natale avant que les
anciens et la mémoire de leur communauté ne disparaissent complètement.

« Notre territoire » de Mathieu Volpe

Dans le Sud de l’Italie, le réalisateur narre à la première personne son retour au pays natal au sein de la souffrance et de la misère d’un ghetto
regroupant des communautés africaines. Ils travaillent presque sans relâche dans des conditions pénibles pour un salaire minable, sous le
regard méfiant des Italiens.

« Teghades Agades » de morgane Wirtz

À Agadez, ville nigérienne aux portes du Sahara, les migrants en route vers l’Europe croisent ceux qui fuient la Libye ou qui ont été expulsés d’Algérie. Nous passons plusieurs jours avec eux, ainsi qu’avec un passeur. Ils
nous parlent de leurs espoirs, de leurs rêves, des difficultés de la route.

« Pas d’or pour kalsaka » de Michel Zongo

Six ans après l’ouverture de la mine à Kalsaka, au Burkina Faso, le constat est amer. Malgré les espoirs de développement, l’or n’a pas brillé pour Kalsaka. La mine ferme ses portes et laisse derrière elle un héritage inestimable de catastrophes sociales et environnementales.
Au fil de l’histoire déclamée par le conteur, des hommes et femmes courageux se battent pour obtenir réparations, acteurs et actrices d’un western contemporain.

Plus d’infos ici


Share Button

Comments

comments

11 films à voir absolument au festival millenium du 16 au 24 à Bruxelles
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

populaire

To Top