Culture

Yasuke: le samouraï noir venu d’Afrique, inconnu du grand public

Share Button

Il y a presque 500 ans, un africain hors du commun débarque au Japon. Il deviendra le premier homme né à l’étranger à atteindre le statut de guerrier samouraï.

La plateforme de streaming Netflix vient d’annoncer le lancement du dessin animé dédié à Yasuke pour 2021.

Yasuke ? Son nom ne vous dit peut-être rien, mais vous risquez fort d’en entendre parler dans les mois à venir. Le samouraï noir est devenu une légende au Japon au 16e siècle. L’acteur Lakeith Stanfield (« BoJack Horseman », « Atlanta », « Knives Out : Todos sao suspeitos ») donnera voix au personnage.

L’année passée, Doug Miro, cocréateur de Narcos, avait déjà entamé le projet avec le regretté Chadwick Boseman (Black Panther) dans le rôle principal.

Né sur l’île de Mozambique, l’homme au destin atypique est arrivé au pays du Soleil-Levant en tant qu’esclave à la fin du XVIe siècle, affirment certains experts. Une hypothèse difficile à vérifier.

Floyd Webb et Deborah DeSnoo, cinéastes travaillant sur un documentaire à son sujet, croient que les déclarations selon lesquelles il était esclave sont au mieux des spéculations. Selon la Deborah :

« Il aurait été impossible pour Yasuke de se hisser au rang de samouraï en un an seulement sans un passé de guerrier ».  

Les écrits sur lui ne mentionnent jamais son nom de naissance, qui serait perdu. Par conséquent, on ne connaît que le surnom japonais qui lui a été attribué : Yasuke! né au milieu du XVIe siècle, devenu le premier samouraï étranger de l’histoire du Japon. De nombreux articles ont déjà essayé de décrire son parcours hors normes, que ce soit en Espagne, au Portugal, en Italie ou en Roumanie, où des dizaines d’articles ont été publiés pour raconter les exploits du guerrier.

Á l’origine, comme tous les membres de la communauté makua, à laquelle il appartient, il pêche et chasse avec dextérité. Selon les écrits, c’est en recherchant la trace d’un lion blessé par sa lance qu’il est capturé par des trafiquants d’esclaves .

Au pays du Soleil-Levant, la vue de cet homme à la peau noire provoque l’hystérie de la population.

« Ils aiment voir les Noirs. Les Japonais sont même prêts à parcourir une centaine de kilomètres rien que pour les voir et se distraire en leur compagnie pendant trois ou quatre jours. » écrit à l’époque le père Organtino Gnecchi-Soldo. L’idée d’exhiber un esclave africain pour en tirer profit et gagner de l’argent était monnaie courante chez les prêtres jésuites.

Lorsque Yasuke rencontre un influent seigneur de guerre, celui-ci est impressionné par sa force, sa taille (plus de 1,90 m), son intelligence, qui lui a notamment permis d’apprendre le japonais, et sa peau. Au point de lui faire prendre un bain pour vérifier si le noir est bien sa couleur naturelle.

Yasuke est le premier étranger à porter les attributs des célèbres chevaliers nippons. Personne avant lui, pas même un Européen, n’avait eu cet honneur. Il se voit aussi offrir une maison et même une des filles adoptives du seigneur de guerre comme femme, ainsi qu’un poste de conseiller de cour.

Par la suite, sa trace se perd dans les couloirs de l’histoire, même si des écrits racontent qu’il aurait été capturé avant de disparaître.

Populaire, on le retrouve dans de nombreuses œuvres. Il est aujourd’hui connu des Japonais grâce à un livre pour enfants écrit par Kurusu Yoshio, Kuro-suke. Une exposition itinéraire sur Yasuke a été lancée l’été dernier à Yaoundé, avant de se déplacer dans différents points du monde.

Share Button

Comments

comments

Yasuke: le samouraï noir venu d’Afrique, inconnu du grand public
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

populaire

To Top