Lucie matsouaka
business

Lucie Matsouaka : femme d’influence d’Afrique en Amérique

Share Button

Rencontre avec l’une des femmes africaines francophones les plus influentes d’Amérique du Nord.

Prenez une jeune femme africaine déterminée, exportez-la au pays de l’Oncle Sam, abreuvez-la de Darren Hardy, saupoudrez de Tony Robbins, puis inondez-la d’obstacles. Laissez 10 années passer et vous obtenez l’une des femmes africaines francophones les plus influentes d’Amérique du Nord.

Lucie Matsouaka, camerounaise d’origine, mère de 2 enfants, est la fondatrice du concept « Emergence de l’entrepreneur ». Plus qu’un coach de vie, Lucie Matsouaka utilise sa success story et ses observations poussées de la psychologie humaine pour décrypter et expliciter les attitudes, les clés pratiques et mentales nécessaires à l’accomplissement d’un projet d’entreprise personnelle.  

Lucie matsouaka emmergence de l'entrepreneur

Mariée et mère de 2 enfants, Lucie est de ces personnes qui mènent plusieurs vies en une. Fan de musique, de lecture et de sport, elle organise son environnement pour la réussite.

« je ne regarde pas la télévision, c’est mon choix au-delà du manque de temps. La TV est une distraction. Je suis entrepreneur et je n’ai pas le temps. les médias offrent ce qu’ils veulent offrir et je ne leur fais pas totalement confiance. Je préfère passer du bon temps avec ma famille. il y a trop de distraction autour de nous et cela m’évite d’être dans un état négatif ».

Première recommandation de celle qui en deux années d’entrepreneuriat devenait une « six-figure income » (personne dont les revenus dépassent 100.000 dollar par an).

Débarquée d’Afrique francophone sans piper un mot d’anglais, Lucie Matsouaka commence par des jobs alimentaires comme tout le monde, puis entame des études d’infirmière et d’assistante dentaire qu’elle réussit et exerce pendant quelques années tout en continuant son apprentissage de l’anglais. Une vie stressante et un esprit hanté par le désir de passer toutes ses nuits chez elle auprès de sa famille, car son métier lui imposait des gardes de nuit.

Dans cette quête de liberté et de réalisation, elle décide de tout arrêter et se lance dans la vente directe pour une grosse entreprise.

« Je me suis jetée dedans sans expérience, sans faire aucune école. C’est un business qui demande beaucoup, on se forme en évoluant. La barrière de la langue était présente, j’ai dû me battre 2 fois plus (pour l’entreprise et pour mon anglais) afin de pouvoir communiquer avec les américains ».

En deux ans, la camerounaise a réussi à gravir tous les échelons, et est promue Vice-présidente, grâce à ses ventes et à la puissance du réseau qu’elle a développé.  Un niveau que n’atteignent que 5% des entrepreneurs dans ce secteur.

Dans un système américain friand de succès, ses exploits faisaient écho et sa réputation grandissante lui permit de découvrir en elle une passion endormie depuis toujours : former les gens au succès. Lucie Matsouaka devenait une machine à fabriquer des leaders dans les quatre coins d’Amérique. Elle voit en cet exercice, une source de joie incommensurable.

Grande était ma joie de voir les gens que je coachais partir du bas pour atteindre les sommets, c’est ma vraie passion, de transformer les vies des gens…cela fait naître en moi une flamme.

Au fil du temps, Lucie observe l’absence de personnes d’origines francophones dans ses audiences et remarque les besoins de formation de cette communauté qui, dit-elle, montre de nombreux blocages.

« Les entrepreneurs francophones ont du mal à prendre des risques, malgré leur gros potentiel. Quand bien même ils se lancent, ils s’arrêtent vite face aux obstacles, car ils ne sont pas prêts psychologiquement. En raison de ma double expérience, j’ai initié une plateforme pour les soutenir psychologiquement et émotionnellement. Car c’est l’entrepreneur qui fait le succès de l’entreprise ».

De là est née la plateforme Emergence de l’entrepreneur. Une trousse à outils taillée sur mesure pour les esprits prêts à se lancer. Lucie prévoit des tournées en Europe pour y donner conférences et formations.

Sur les traces des mentors qu’elle a rencontrés et qui pour la plupart l’ont formée, Lucie leur rend hommage et souhaite prolonger leurs pensées dans le monde francophone. Il s’agit du multimillionnaire Darren Hardy, d’Anthony Robbins, gourou de la transformation personnelle dans le monde, de feu le Dr Myles  Munroe, des auteurs John C. Maxwell et Brian Tracy.

A la question de savoir si elle est désormais riche, Lucie répond OUI absolument ! avant de nuancer:

« Il y a plusieurs définitions de la richesse et pour moi, ma première richesse, c’est mon bagage intellectuel cumulé à mes expériences durant toutes ces années. J’ai connu beaucoup de problèmes dans ce pays et surmonté beaucoup d’obstacles. Le rêve américain est-il possible ? Oui, mais est-ce facile ? Pas du tout. Le fait d’avoir fait des affaires avec les Américains, d’avoir coaché des Américains m’a permis de comprendre ce pays en profondeur. J’ai beaucoup appris, et j’en suis devenue vraiment riche. Je veux partager tout cela. Côté financier, je n’ai pas atteint mes objectifs, mais est ce que je vis confortablement ? Oui certainement, je vis très aisément, je ne dois rien à personne, je ne suis pas richissime, mais je dors en paix ».

Avant sa tournée en Europe, Lucie vient de coécrire un livre qui s’intitule « Black Girls Hear ». Dans cet ouvrage, elle et ses co-auteures racontent leurs expériences personnelles dans une Amérique où les filles et femmes noires sont parfois victimes de racisme, de discrimination, de marginalisation, de rejet, ou d’abus.

Lucie Matsouaka avec Tony Robbins

Avec Tony Robbins

5 Conseils aux entrepreneurs, par Lucie Matsouaka

  • Se former au développement personnel

L’entrepreneur est la clé de réussite de l’entreprise, il faut être émotionnellement et moralement solide. Le développement personnel est ce qui fait la force des Américains, car ils l’ont compris avant tout le monde. Il faut donc se former. Peut-on réussir sans cela ? Oui mais on a plus de chance en passant par ces lois de développement, car on gagne du temps et on avance plus vite.

  • Le client est roi

Savoir écouter son client et le respecter, c’est le fidéliser. C’est lui qui sera le premier à faire votre publicité. Le bouche à oreille fait la force de l’entreprise, de l’entrepreneur, et les clients venus par cette voie sont plus faciles à fidéliser que par la publicité classique.

  • L’honnêteté

Ça paye beaucoup ! Ne jamais essayer d’escroquer ni ses clients, ni ses partenaires, car cela sape les relations et entraine la méfiance : la confiance est une richesse. Si les gens perdent confiance en vous, vous perdez de l’argent.

  • Avoir foi en soi

Il faut y croire, croire que les autres ne sont pas forcément meilleurs que nous, que les personnes qui réalisent des grandes choses ne sont pas extraordinaires, ni chanceuses. Ils ont travaillé dur, et ils y croient. On peut tous y arriver.

  • Ne jamais baisser les bras

Quand on a une idée, quand on sait ce qu’on a à faire, il faut foncer. Moi j’adore les obstacles car quand on réussit à les surmonter, c’est un signe que nous avançons. Même dos au mur, il ne faut pas baisser les bras. Ne pas tenir compte des calomnies ; cependant, il faut savoir prêter l’oreille à ceux qui veulent vous aider et apprecier ceux qui vous tendent la main pour vous guider.

Rendez-vous sur le site www.eelsm.com

Share Button

Comments

comments

Lucie Matsouaka : femme d’influence d’Afrique en Amérique
2 Comments

2 Comments

  1. Mariame diop

    20 juillet 2018 at 16 h 55 min

    Grâce a toi mme Lucie j’ai le courage d’aller de l’avant.je veux être comme toi. Merci pour les conseils vraiment

  2. Pingback: Lucie Matsouaka : femme d’influence d’Afrique en Amérique – E.E.L.S.M

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

populaire

To Top