ochola bridge exhibition
Arts visuels

L’Afrique se raconte le 21 décembre dans « the Bridge exhibition » à Bruxelles

Share Button

Une exposition ayant pour thématique « Theface » suivie d’un mini live.

L’espace Ochola accueillera en cette fin d’année, la crème des artistes afro-belges dans un contexte festif et culturellement riche!
Bridge exhibition « BE » est une exposition qui rassemble des artistes d’origines diverses (Nord-Sud), pour une expression de leur Univers. Cette édition a comme thématique « The Face ». Elle peut être traduite dans une technique figurative ou abstraite, selon l’artiste. A partir de 19h à l’Espace Ochola à Bruxelles, le public ira à la rencontre de:

Claudy Khan 

Artiste peintre Congolais, né à Kinshasa en 1958, il est diplômé des beaux-arts depuis 1977 et poursuivit des études d’architecture à l’UPAN Nantes. En plus de la peinture, il aime explorer plusieurs facettes de l’art en s’intéressant à la sculpture, l’architecture et le design. Se définissant, lui-même, comme un peintre qui ne se fixe aucune limite, Monsieur Khan mélange les styles abstrait, figuratif ou même portrait, qu’il interprète à sa façon. Khan est un Maître dans son domaine.

Paul De Gobert


Artiste peintre Bruxellois né en 1949, il trouve son inspiration en parcourant le monde. Ses œuvres sont souvent liées à la beauté qu’il perçoit dans la nature et au respect de l’environnement. Il associe également l’art à l’architecture avec des œuvres monumentales, tel que la fresque de la station de métro Vandervelde, à Bruxelles, ou les fresques de l’hôpital Tenon, à Paris. Artiste de père en fils, son talent est la signature de la noblesse.

Babson Zotto
À l’époque connu sous le nom d’artiste Babson, il est né Richard Babalola Abiodun au Nigeria en 1967. Gradué avec distinction de l’académie d’art “The Polytechnic Ibadan”, il a toujours été guidé par les mots “art”, “fashion” et “music”. Jeune, il était DJ/danseur, gagna certains prix et l’affection du public sous le nom de “zotto”. De là, son nom d’artiste “Babson Zotto” est né. Dans les années 80, il lança sa marque de vêtements et continua à développer ses compétences artistiques. Aujourd’hui, il peut présenter une grande variété de peinture à l’huile ou à l’acrylique. Un Artiste accompli qui voyage dans l’univers de la création sans frontières.

Madenge


Patrick Madenge est un artiste peintre Congolais né à Kinshasa en 1974. Ce peintre autodidacte a expérimenté plusieurs styles tel que le cubisme ou l’abstrait. Aujourd’hui, il se concentre sur la peinture figurative. Il trouve son inspiration dans la vie de tous les jours. Madenge est une révélation dans l’art contemporain. Son coup de pinceau fait du réalisme une invitation à la beauté. Chacune de ses œuvres détient le secret de son plaisir, celui de magnifier la femme, particulièrement celui de la femme africaine.

Kanu 
Artiste peintre congolais âgé de 32 ans, diplômé de l’académie des beaux-arts de Kinshasa, il puise ses toiles dans l’inspiration de la vie social, mais surtout de la beauté de la femme africaine. Cela n’empêche que pour lui, les animaux sauvages et la faune, en l’occurrence le bison, restent ses principales muses.

Mounou désiré 
Koffi Mounou Désiré est un artiste peintre Ivoirien né en 1994. Il se fait remarquer dès son plus jeune âge avec sa capacité à donner une nouvelle forme ou une nouvelle vie à l’ensemble des éléments qu’il manipule. Étudiant aux beaux-arts d’Abidjan, il est en passe de compter parmi les figures les plus importantes de la peinture contemporaine Ivoirienne. L’une de ces missions est de donner une seconde vie aux déchets électroniques à travers ses œuvres. L’importance de l’impact écologique est la signature de ses toiles exposée

Oxhigènes 


Oxhigènes est un duo de photographe et vidéaste qui aime parcourir le monde. Oxhi rasta woman, photographe de 29 ans, un complexe mélange de cultures (marocaine, italienne, anglaises et grecs) issue d’un couple mixte et diplômée des beaux-arts. Je cite : “Je vois le monde à travers le filtre de mes émotions. C’est la manière dont nous nous situons par rapport à nos émotions qui nous enchaîne ou nous libère. Une fois que l’émotion surgit, elle est la vérité pour l’instant.” 

Dorothée Snoeckx 


Femme et mère, elle est issue d’une famille d’artiste mais n’a, elle-même, touché aux pinceaux qu’en 2006. Cela a été une révélation. Elle a appris, étapes par étapes, l’art de la peinture à l’huile en copiant les vieux maitres. Aujourd’hui, elle travaille sur des sujets plus contemporains mais reste très attirée par la peinture classique de la renaissance. Dorothée Snoox est lauréate du Goldeen Artistic Awards 2017 dans la catégorie peintre copiste À travers son art, elle tente de sublimer ce qu’elle voit et ce qu’elle ressent et de le partager… pour notre plus grand plaisir.

Senso pour finir en musique


Connu sous la casquette de chanteur, cet artiste a plus d’une corde à son arc. Jeune peintre autodidacte, féru d’astrophysique, il illustre dans une abstraction les codes du réalisme. Sa perception des faces de l’univers se dérobe à la pensée cartésienne, pour éclore dans la figuration imagée dans certaines de ses toiles. Senso, révélation Ochola de l’année, est l’appel de nos émotions, à la rencontre de son univers.  

Plus d’infos ICI 

Share Button

Comments

comments

L’Afrique se raconte le 21 décembre dans « the Bridge exhibition » à Bruxelles
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

populaire

To Top