10.3 C
Londres
vendredi, février 3, 2023
CultureArts visuelsLe black History Month présente Kool Koor et Keto...

Le black History Month présente Kool Koor et Keto le 15 février

-

- Advertisment -spot_img

La manufacture 111 accueille à Bruxelles deux pointures à la hauteur du mois consacré à l’histoire du peuple noir.

« Wax Masters » le titre de de l’exposition qui recouvrira les murs de la manufacture 111. Un travail collectif qui naitra des doigts de Kool Koor et Alexandre Keto. Une exposition conçue comme un hommage aux cultures noires. Elle se veut narrative des diasporas africaines des débuts de la traite négrière à l’arrivée des esclaves en Amérique, dans une mise en scène interactives et des toiles collaboratives. Le titre a d’ailleurs été choisi pour la transversalité et la pluridisciplinarité qu’il évoque.

Pourquoi Wax Master?

En effet, le wax est le nom donné aux tissus africains ornés de motifs et de couleurs chatoyantes. Même si leur fabrication est européenne, l’imagerie populaire les lie immédiatement à la culture africaine, voire tribale. C’est cette identification presque inconsciente tant elle est évidente qui a poussé Kool Koor et Alexandre Keto à utiliser l’esthétique de ces tissus dans un contexte artistique.
Wax master désigne également l’objet utilisé pour presser les disques vinyles. Mettre en avant le lien très fort qui existe entre les musiques américaines et africaines est également un moyen d’honorer les cultures noires et les richesses qu’elles ont pu apporter à bon nombre de peuples occidentaux.
La future exposition Wax Masters constituera donc une passerelle entre plusieurs univers (Afrique, Amérique et culture occidentale) et plusieurs disciplines (art tribal, codes vestimentaires et imagerie populaire, esthétique traditionnelle et modernité, musique), un cri du cœur pour ces deux artistes issus tous deux de lignées afro-descendantes, qui cherchent à retrouver leurs racines et à les sublimer aux yeux de tous.

Kool koor

Né en 1963, Kool Koor a commencé son parcours artistique à New York pendant le boom des arts du graffiti au milieu des années 1970. Au début des années 1980, il exposait ses créations aux côtés deKeith Haring et de Jean-Michel Basquiat dans le monde entier.
Ses œuvres font partie de collections de musées tels que le Metropolitan Museum de New York, le Groningen Museum aux Pays-Bas et le B.A.M en Belgique.
Les créations de Kool Koor sont caractérisées par des zones contrastées d’extension et de compression dans la toile. Sur un plan de fond presque monochrome apparaissent des ‘hiéroglyphes’ extrêmement détaillés, composés de splines, de cercles, d’angles, de lignes, de roues et d’arcs. Pris individuellement, ils ont la fluidité de la calligraphie et évoquent des éléments urbains et architecturaux. (En savoir plus sur Kool Koor )

Alexandre Keto

Alexandre Keto vit à Sao Paulo et a toujours aimé dessiner et peindre.
Quand il commence à pratiquer le graffiti, s’inscrivant dans le mouvement hip-hop, l’artiste s’aperçoit rapidement qu’il souhaite que ceux qui l’entourent, en particulier la communauté noire sous-représentée dans les œuvres brésiliennes, se reconnaissent dans son art.
Ainsi, il se met à représenter des personnages africains qui interpellent peu à peu les personnes de son environnement, à Sao Paulo. Il s’aperçoit rapidement qu’en s’identifiant à ces représentations, les gens engagent la discussion avec lui, exposent leurs problèmes, leurs désirs, leurs sentiments.
Alexandre Keto prend peu à peu la mesure du pouvoir que détient son art, véritable vecteur de cohésion sociale, et n’a qu’un souhait : participer à la construction d’une société plus juste.

Infos et réservations ICI

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Latest news

La coordination des sans-papiers de Belgique appelle à une manifestation le 26 février

"La politique d’asile et migration belge : rien que du laisser mourir" selon le communiqué de la coordination Les personnes sans-papiers...

Rencontre Lisangafrika; « Ode to black woman » le 28 janvier à Bruxelles

Les battantes d'hier, d'aujourd'hui et de demain Le groupe afro-belge Lisangafrika a initié depuis un an, des conférences networking thématiques...

L’artiste Rolook s’expose à Bruxelles du 9 au 12 février

Une figure emblématique de l'art contemporain africain Fruit de l’Institut des Beaux-Arts et de l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa, Romario...

60 ans d’indépendance avec le festival panafricain d’Alger, le 21 janvier à Bruxelles

Alger fut une plaque tournante du cinéma décolonial A l'occasion des 60 ans d'indépendance de l'Algérie, la CINEMATEK royale de...
- Advertisement -spot_imgspot_img

« Le chef est chef, même en caleçon » les 15 et 16 décembre à l’Espace Magh à Bruxelles

L’histoire d’un journaliste africain en pâture en Europe qui découvre que la liberté d’expression est irréelle, impossible! Qui mieux qu’un...

Qu’est ce qui se cache derrière le football féminin?

Le football féminin offre autant de sensation que le football masculin. Pourtant, plusieurs polémiques au sujet du cachet des...
- Advertisement -spot_imgspot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you