centre fermé de bruges
Société

7 jours de grève de la faim pour deux militantes congolaises au centre fermé de Bruges

Share Button

Féfé Tuluku et Clarisse Mbongo en détresse.

Fefe Tuluku et Clarisse Mbongo, deux militantes congolaises détenues au centre fermé pour étrangers de Bruges font une grève de la faim depuis 7 jours, selon un communiqué de la fédération congolaise de Bruxelles.

fefe tuluku MizakiLa journaliste Féfé Tuluku et Clarisse Mbongo sont menacées d’expulsion vers la RDC pour des raisons administratives alors que la situation politique locale leur est défavorable en raison de leurs positions anti-Kabila. En d’autres termes, un retour de ces deux militantes signerait vraisemblablement leur arrêt de mort.

Selon la Fédération des Congolais de Bruxelles, les autorités belges en charge du dossier, sont tout à fait au courant de l’enjeu et savent ce que risque en ce moment toute position anti-gouvernementale. Il y a peu, de hauts responsables belges recevaient des menaces du gouvernement congolais qui évoquait un possible gel des avoirs et une interdiction de visas (En savoir plus) suite à leurs prises de positions.

La fédération exprime son incompréhension face à ce qu’elle qualifie d’acharnement. Elle fait également remarquer que les deux militantes, très afaiblies sont sans assistance médicale. Entre temps, l’expulsion prévue hier 17 août aurait été reportée à la semaine prochaine.

 

Share Button

Comments

comments

7 jours de grève de la faim pour deux militantes congolaises au centre fermé de Bruges
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

populaire

To Top