joel akafou realisateur ivoirien
Cinema

Joël Akafou, le réalisateur ivoirien à suivre

Share Button

Prix du meilleur documentaire au Festival international du film de Bruxelles.

Dans son documentaire Vivre riche, Joël Akafou filme une bande de jeunes arnaqueurs ivoiriens, des « brouteurs », dans le tournis de la mutation sociale d’une Abidjan aux plaies ouvertes. Avec talent, avec pudeur, il pose sa caméra pour capter les motivations et les contradictions d’une génération désenchantée. Ce faisant, il signe un premier film fort qui interpelle, une petite déflagration.

Sélectionné pour le Festival International du Film de Bruxelles, nous avons rencontré le réalisateur dans la capitale belge. Interviewer Joël Akafou, c’est faire l’impasse sur les propos convenus, creuser le fond des choses et être sincère, tant qu’à faire, puisque

« quand tu es honnête, le réel devient honnête avec toi, il t’offre tout. »

A la fois sage et désabusé, il raconte son engouement de documentariste, confie les enjeux qui le taraudent, partage sa démarche artistique, intrinsèquement politique.

« Cette crise de 2002 en Côte d’Ivoire est un frein à l’épanouissement social d’une jeunesse, est un frein à l’épanouissement social des Européens. C’est clair, si l’Afrique tombe, c’est le monde qui tombe. Si une partie de ton corps a mal, c’est tout le corps qui a mal. Et penser que l’Afrique est dans la misère et que l’Europe ira mieux, c’est faux. »

Le lendemain de l’entretien, Joël Akafou a gagné le prix du meilleur documentaire du FIFB, sans s’en enorgueillir, au contraire, toujours prêt à rire et à échanger. Début 2018, il commencera le tournage de son deuxième projet qui s’appellera La mer ou ma mère (un titre qu’il explique dans la vidéo de l’interview ci-dessous). Un film plein de promesses, encore une bonne raison de suivre de près le travail de ce brillant réalisateur.


Interview et montage : Olivia Dallemagne/ Images et son : Rubén Puerta.

VIVRE RICHE

=> Pour voir le documentaire, rendez vous sur le site de Médiapart ou sur la plateforme Tënk, où le film est disponible pendant 1 mois <=

Le réalisateur
Né en 1986 à Bouaké en Côte d’Ivoire, Joël Akafou est diplômé du Master Réalisation cinéma de l’Institut Supérieur de l’Image et du Son de Ouagadougou, au Burkina-Faso. Il a réalisé plusieurs courts métrages d’école, tant en documentaire qu’en fiction, dont « Nourah », sélectionné dans plusieurs festivals en Afrique (African Movie Academy Awards au Nigéria, FESTICAB au Burundi, FESTILAG en Côte d’Ivoire). « Vivre Riche » est son premier film documentaire professionnel.

Synopsis
« Rolex le Portugais » a tenté l’aventure au Burkina Faso voisin, sans succès. Le voici de retour à Abidjan, pour gagner beaucoup d’argent. Avec ses compagnons, âgés de 15 à 25 ans, il vit de l’économie informelle, en particulier celle du «broutage», soit des arnaques sur Internet, en profitant des largesses pécuniaires de blanches en mal d’amour ou de sensations, qu’ils vont ensuite brûler dans les maquis (débits de boisson) ou les boîtes. Les protagonistes de Vivre Riche appartiennent à une jeunesse mutante, déboussolée par les années de guerre civile, qui entend ni plus ni moins « encaisser la dette coloniale ».

Documentaire, 52′, 2017, Burkina-Faso / France / Belgique
Auteur-réalisateur : Joël Akafou
Image : Dieudo Hamadi
Son : Joël Akafou
Montage : Magali Lefay
Mixage : Ivan Broussegoutte
Etalonnage : Benjamin Dontaine
Conseil artistique : Jean-François Hautin
Coproduction : TVFIL78, Lyon Capitale TV, RTBF, Les Films du Djabadjah / Burkina-Faso, Les Films de la Passerelle / Belgique
Avec la participation du Centre National du Cinéma et de l’Image Animée
Et le soutien de la Procirep – Société des Producteurs et de l’Angoa, du département de la Charente-Maritime et de la Région Nouvelle-Aquitaine en partenariat avec le CNC, de Wallonie Image Production et d’Africadoc dans le cadre des collections Lumières d’Afrique.
Récompenses
• Sesterce d’Or George, Meilleur moyen-métrage de la compétition internationale, Visions du Réel, 2017
• Prix Corsica.Doc / Via Stella, Compétition Nouveaux Talents, Festival Corsica.Doc, 2017
• Prix du meilleur film documentaire au Festival International du Film de Bruxelles, 2017
Prochaines diffusions
• Festival International du Film Documentaire de Saint-Louis, Sénégal, décembre 2017
• Festival Ciné Droit Libre, 9 au 16 décembre, Ouagadougou – Burkina-Faso
• Festival Black Movie, Genève, janvier 2018
• Forum des Images – Paris, Soirée Documentaire sur Grand Ecran, mardi 9 janvier 2018 à 19h
Sélections en festivals
• Première mondiale, Compétition Internationale Moyen-Métrage, Festival Visions du Réel, Nyon – Suisse – 2017
• Festival des Cinémas d’Afrique, Lausanne – Suisse, 2017
• Etats généraux du film documentaire, Lussas – France, 2017
• Festival des Cinémas d’Afrique des Pays d’Apt, France, 2017
• Festival International du Film, Bruxelles – Belgique, 2017
• Escales Documentaires de Libreville, Gabon, 2017
• Festival GZ DOC, Ghuangzou – Chine, 2017

Par Olivia Dallemagne

Share Button

Comments

comments

Joël Akafou, le réalisateur ivoirien à suivre
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

populaire

To Top