11.2 C
Londres
jeudi, février 2, 2023
CulturemusiqueKaspy Ndia; musique, douceur et métissage aux origines congolaises

Kaspy Ndia; musique, douceur et métissage aux origines congolaises

-

- Advertisment -spot_img

Personnalité référence mais discrète de l’univers musical congolais

Originaire de la République démocratique du Congo, Kaspy Ndia, est devenu une figure incontournable de la scène musicale grâce à sa plume humaniste, son timbre de voix et son mélange des sons venus des quatre coins du monde. Diplômé en art musical à l’Institut National des Arts à Kinshasa en 2010, Kaspy Ndia continue à inclure toujours plus de métissage à travers ses productions.

«Patience et silence», deux mots qui définissent l’artiste.

Kaspy, comme sa musique, dégage une simplicité contrastant des allures ostentatoires du lot des artistes musiciens congolais. Assez traditionnel dans sa formation (guitare, xylophone, kora, … ), Kaspy est classifié « afrofolk» pour ses mélanges de sons. Lui, aime agrandir ses horizons du monde musical.

« Je continue à rencontrer des autres artistes, apprendre des nouveaux savoirs, connaitre des nouveaux instruments. Le silence et la patience, ça s’apprend,  on s’entraine. Je m’inspire de l’existence, de ce que je vois, j’écoute le vent, les véhicules qui passent, mes semblables, tout ce qui a autour de moi ».

De Kinshasa, Belgique, USA, jusqu’en Chine

Kaspy a travaillé avec la Croisade Nationale Drépanocytose (CND) dans la sensibilisation pour la lutte contre la drépanocytose à Kinshasa jusqu’en 2012. Il est en même temps chercheur au Centre d’Etudes et de Recherches sur les Valeurs Africaines (CERVA/RDC) et encadreur à L’Oeuvre de Suivi, d’Encadrement et de Protection des Enfants de la Rue (OSEPER) à Kinshasa.

Artiste pluridisciplinaire, en 2013, il a joué dans la pièce A Season in the Congo d’Aimer Cesaire, mis en scène par Joe Wright et co-dirigé par Sidi Larbi Cherkaoui, et dans genesis du même chorégraphe. Il a été en tournée avec Fractus V, la nouvelle production d’Eastman / Sidi Larbi Cherkaoui. Il a parcouru le monde entouré de musiciens reconnus de la scène congolaise. Il a également animé un atelier de musique à Ostende en Belgique avec 60 musiciens venus de divers horizons. Il a été en tournée mondiale avec une autre pièce de l’artiste belge «Rigor Mortis» qu’il a en partie composée. L’artiste Kaspy Ndia a sorti un album de 8 titres : Formule, Amba-lula, Malaika en hommage à Myriam Makeba, Noir et blanc, Maria te amo, T’es ma chance, Zina meni, Masque de fer.

Kaspy Ndia vit à Anvers, en Belgique, où il collabore depuis plusieurs années avec sidi Larbi Cherkaoui, chorégraphe chez Eastman au conservatoire de singel à Anvers. Cette collaboration lui permet d’étendre et de diversifier son registre en travaillant comme compositeur et interprète dans plusieurs projets de danse contemporaine de Sidi Larbi Cherkaoui. Actuellement un projet d’ouverture d’un centre culturel est en cours à Zanzibar au Tanzanie. Ça s’appellera « Ndia et Cherkaoui ». Le projet est en cheminement et prévu pour 2023.  

Kaspy Ndia fait partie d’un groupe de musique qui s’appelle « Mélopée » mélopée est un dérivé de mélodie.

  « quand on grandissait, le musicien au Congo, quand il faisait une bonne musique, se vantait de sa belle chanson. Un chant, une mélodie. Être fier de ses réalisations »,

Mélopée , c’est trois musiciens, une pianiste, un guitariste de Séoul et une cello mortsel violoncelle de temps en temps. 

Nouveau titre  : Sabordage

« Le risque de voir l’humanité s’éteindre un jour ».

Sabordage parle de l’autodestruction, se saboter soi-même. Le titre va aborder les problèmes climatiques, les destructions massives des forets, la pollution des océans, l’industrialisation de nos communautés. Le fait qu’on veut vivre dans le confort et qu’on oublie la réalité derrière. On détruit notre planète « en construisant nos meubles par exemple, on coupe les arbres qui nous procurent l’oxygène ». Sabordage nous interpelle consciemment et inconsciemment sur le fait qu’on se détruit et/ou qu’on détruit l’avenir de demain. A retrouver sur YouTube.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Latest news

La coordination des sans-papiers de Belgique appelle à une manifestation le 26 février

"La politique d’asile et migration belge : rien que du laisser mourir" selon le communiqué de la coordination Les personnes sans-papiers...

Rencontre Lisangafrika; « Ode to black woman » le 28 janvier à Bruxelles

Les battantes d'hier, d'aujourd'hui et de demain Le groupe afro-belge Lisangafrika a initié depuis un an, des conférences networking thématiques...

L’artiste Rolook s’expose à Bruxelles du 9 au 12 février

Une figure emblématique de l'art contemporain africain Fruit de l’Institut des Beaux-Arts et de l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa, Romario...

60 ans d’indépendance avec le festival panafricain d’Alger, le 21 janvier à Bruxelles

Alger fut une plaque tournante du cinéma décolonial A l'occasion des 60 ans d'indépendance de l'Algérie, la CINEMATEK royale de...
- Advertisement -spot_imgspot_img

« Le chef est chef, même en caleçon » les 15 et 16 décembre à l’Espace Magh à Bruxelles

L’histoire d’un journaliste africain en pâture en Europe qui découvre que la liberté d’expression est irréelle, impossible! Qui mieux qu’un...

Qu’est ce qui se cache derrière le football féminin?

Le football féminin offre autant de sensation que le football masculin. Pourtant, plusieurs polémiques au sujet du cachet des...
- Advertisement -spot_imgspot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you